/opinion/blogs/columnists
Navigation

Trudeau dans la bulle de Bianca

Trudeau dans la bulle de Bianca

Coup d'oeil sur cet article

Regardez ces photos.

Ça ne vous met pas un tantinet mal à l’aise, de voir un homme de 47 ans se coller de si près à une jeune fille de 19 ans et envahir son espace personnel? 

Ça ne vous fait pas grincer des dents, de voir Justin Trudeau entrer dans la bulle de la championne de tennis Bianca Andreescu? Le bras autour de la taille, le sourire exagéré, le contact visuel forcé? 

Pourtant, à l’époque de #metoo, tous les politiciens ont appris qu’il valait mieux garder une saine distance avec les femmes, surtout les jeunes et les jolies, pour ne pas prêter le flanc à la critique. Mais dans le cas de Trudeau, les médias sont restés bien silencieux... 

Jouons à un jeu: si c’était quelqu’un d’autre que Justin Trudeau qui était si proche d’une toute jeune femme, la réaction des médias serait-elle différente? Imaginons, je ne sais pas, au hasard, Donald Trump avec un sourire carnassier posant à côté d’une championne américaine. Vous ne pensez pas que ça hurlerait dans les salles de rédaction? 

Pour trouver un exemple plus près de nous, imaginons qu'Andrew Scheer se soit fait photographier avec son visage à un centimètre d’Andreescu: vous ne pensez pas que la Ligue des offensés permanents serait collée au plafond? 

C’est fou, à quel point Justin Trudeau a des passe-droits auprès des médias. 

Je me demande comment il va justifier cette proximité physique, cette fois-ci. 

Va-t-il utiliser le même argument que lorsqu’il a été soupçonné d’avoir eu des gestes déplacés envers une journaliste? (Le terme exact utilisé par la femme, en anglais, était «groping» que l’on traduit par «peloter».) «Je suis convaincu que je n’ai pas agi de façon inappropriée, mais je pense que l’essentiel est que les gens peuvent interpréter des interactions de différentes façons [...] Je me suis excusé à ce moment-là, parce que j’avais perçu qu’elle avait vécu cet événement différemment de moi», avait expliqué M. Trudeau. 

«La leçon que nous devons en tirer est que les femmes vivent des interactions différemment des hommes.» 

Donc, si les femmes sont mal à l’aise devant ces photos de notre premier ministre avec une jeune femme à peine sortie de l’adolescence, c’est que nous «vivons des interactions différemment des hommes»?