/elections
Navigation

Trudeau veut rendre les prestations parentales plus accessibles et plus généreuses

Coup d'oeil sur cet article

Un gouvernement de Justin Trudeau réélu augmenterait l’Allocation canadienne pour enfants de 15 % pour les parents ayant un enfant âgé de moins d’un an. 

«Personne ne devrait avoir à choisir entre son talon de paie et sa famille», a dit le premier ministre mardi en faisant cette promesse au cours de son passage à St. John’s, à Terre-Neuve. 

Les libéraux estiment que cette mesure permettra aux familles concernées d’avoir 1000 $ de plus dans leurs poches. 

Ils promettent du même souffle de rendre libres d’impôt les prestations de maternité et les prestations parentales, faisant ainsi écho à un engagement similaire des conservateurs d’Andrew Scheer. 

«Les Québécois auront un avantage comparable pour la portion des impôts fédéraux qu’ils payent dans la cadre du Régime québécois d’assurance parentale», a précisé M. Trudeau. 

Le chef libéral promet aussi de mettre en place dans une première année de mandat, advenant qu’il soit reporté au pouvoir le 21 octobre, un programme de congé familial payé garanti. 

Cette politique permettrait aux Canadiens non admissibles à un congé payé de l’assurance-emploi de toucher des fonds malgré tout. 

Les libéraux n’ont pas fourni d’analyse chiffrée du directeur parlementaire du budget (DPB), mardi, au moment d'annoncer cette initiative. Les conservateurs ont pourtant déjà accompagné plusieurs de leurs engagements de ce type de document. 

«Nous avons eu recours au directeur parlementaire du budget à plusieurs moments pour des éléments dans notre plateforme et quand nous allons [diffuser] notre plateforme complète, ce sera très clair que nous avons fait appel à lui», a dit M. Trudeau à ce sujet. 

Le gouvernement Trudeau a doté le bureau du DPB d'un nouveau service permettant aux partis de faire chiffrer le coût de leurs engagements électoraux lorsqu'ils le souhaitent.