/sports/hockey/canadiens
Navigation

Poehling dans le coup

Le Canadien l’emporte 4 à 3 aux dépens des Panthers à son deuxième match préparatoire

Coup d'oeil sur cet article

BATHURST | Ryan Poehling a du talent et un sens du hockey remarquable pour un jeune centre de 20 ans. En troisième période, Aaron Ekblad a découvert le choix de premier tour du Canadien en 2017.

Avec une égalité de 3 à 3 en troisième période, Poehling se retrouvait sur la glace en infériorité numérique. Il a capté une rondelle dans son territoire pour ensuite décamper en zone adverse. Il y avait un seul joueur pour freiner son chemin. Et c’était Ekblad, un vétéran de cinq saisons dans la LNH et un ancien tout premier choix au total au repêchage de 2014.

Poehling a gardé son calme pour se moquer d’Ekblad et ensuite réussir une passe parfaite en direction d’Alex Belzile. Chris Driedger, le gardien des Panthers, a simplement constaté les dégâts. C’était le but de la victoire. Un but orchestré par l’un des plus beaux espoirs de l’organisation.

« Je croyais avoir bien synchronisé ma glissade pour l’empêcher de réussir sa passe, mais il a complété son jeu, a dit Ekblad. C’est ça qui est ça. »

Jeune homme intelligent

Poehling a expliqué ce jeu comme un vétéran de 30 ans pourrait le faire.

« On a fait du bon travail en infériorité numérique toute la soirée, a expliqué l’Américain. Je venais de dire aux joueurs que leur avantage numérique était sur la patinoire depuis environ une minute et demie. Je savais qu’ils n’exerceraient pas de pression arrière. Donc je savais que j’avais du temps pour faire un jeu et c’était bien exécuté.

Mon plan était de tenter de le contourner, mais quand je l’ai vu glisser, j’ai freiné pour le laisser passer. »

En quelques phrases, Poehling a parfaitement décortiqué la scène du but gagnant. Et il a aussi prouvé son intelligence pour lire des situations de jeux.

Avant ce jeu en infériorité numérique, Poehling avait déjà gagné des points avec une pression constante en fond de territoire et une bonne intensité.

Belle histoire

À 28 ans, Alex Belzile participait à son deuxième match préparatoire dans la LNH, son premier dans l’uniforme du CH. Le meilleur marqueur du Rocket de Laval la saison dernière a réussi sa rentrée en inscrivant le but décisif en plus d’obtenir une superbe passe sur le premier but de la rencontre, celui de Matthew Peca.

« Parfois, les points, c’est seulement le résultat de l’effort et de bonnes actions. Sur le quatrième but, c’est Ryan qui a fait tout le jeu, a affirmé Belzile. Beaucoup de joueurs auraient marqué ce but. Le danger dans des matchs comme celui-ci, c’est de vouloir trop en faire. »

Belzile a joué à l’aile droite aux côtés de Jake Evans et de Peca. Pour une deuxième rencontre d’affilée, Evans a fait parler de lui pour les bonnes raisons. Le choix de septième tour du Tricolore en 2014 a démontré qu’il n’est pas très loin de la LNH.

« Je ne veux pas trop m’avancer, a-t-il répliqué. À mon premier match, j’étais ordinaire. Mais mon but m’avait beaucoup aidé. Pour ma deuxième rencontre, j’ai pris un pas dans la bonne direction. J’ai joué un solide match, je me sentais bien. »

Encore Fleury

À la ligne bleue, Cale Fleury a encore une fois offert une bonne prestation. Le jeune défenseur de 20 ans joue avec un calme désarmant. Il a formé un bon duo avec Otto Leskinen.

« Je veux profiter de mes occasions, a raconté Fleury. Je ne me complique pas la vie, je joue simplement mon style. J’ai été assez physique en première période et j’ai gagné en confiance. J’ai aussi bien fait bouger la rondelle.»

Pour ce match organisé par Kraft Hockeyville, Claude Julien avait hâte de voir la prestation de Phillip Danault, Jonathan Drouin et Tomas Tatar contre la grosse unité des Panthers, celle d’Aleksander Barkov, Jonathan Huberdeau et Evgenii Dadonov.

Barkov et ses complices ont gagné ce duel facilement. Mais Julien reviendra du Nouveau-Brunswick en pensant davantage à ses jeunes joueurs.

« Les jeunes ont été nos meilleurs joueurs, a-t-il précisé. Le quatrième trio a marqué de gros buts. Poehling et Belzile, à la fin, ont réussi un beau but. Cale Fleury continue à jouer des matchs très solides. C’est plaisant de voir ça. »

+
Belzile
Alex Belzile sera probablement un bon vétéran avec le Rocket de Laval. Mais il a tout fait pour attirer l’attention de Marc Bergevin et de Claude Julien lors de ce match contre les Panthers.
-
Les vétérans
C’est toujours difficile d’évaluer les vétérans lors des premiers matchs préparatoires. Mais les Ben Chiarot, Joel Armia, Jonathan Drouin et Jesperi Kotkaniemi ont connu une rencontre difficile.
3
4
Première période
1-MON: Matthew Peca (1) (Belzile, Evans) 5:47 2-FLO: Evgenii Dadonov (1) (Huberdeau, Ekblad) 15:55
Punitions: Kotkaniemi (Mon) 7:36; Drouin (Mon) 13:42.
Deuxième période
3-MON: Jeff Petry (1) (Peca, Barber) 4:38 4-FLO: Mike Hoffman (1) (Barkov, Ekblad) AN-10:57
Punitions: Ekblad (Flo) 7:34; Peca (Mon) 9:58; Hunt (Flo) 16:13.
Troisième période
5-FLO: Jonathan Huberdeau (1) (Dadonov, Barkov) 6:48 6-MON: Riley Barber (1) (Petry) 11:23 7-MON: Alex Belzile (1) (Poehling) DN-13:57
Punitions: Evans (Mon) 13:05; Ekblad (Flo) 17:28.
Tirs au but
FLORIDE 6 - 6 - 9 - 21 MONTRÉAL 4 - 8 - 7 - 19
Gardiens:
FLO: Chris Driedger (P). MON: Charlie Lindgren (G).
Avantages numériques:
FLO: 1 en 4; MON: 0 en 3.
Alex Belzile
Jonathan Huberdeau
★★
Riley Barber
★★★