/sports/hockey
Navigation

La Ligue américaine est-elle une bonne option?

Nick Suzuki
Photo d'archives, Pierre-Paul Poulin Nick Suzuki

Coup d'oeil sur cet article

Pierre-Alexandre Parenteau connaît bien la Ligue américaine (LAH). Le hockeyeur à la retraite a disputé plus de 1000 rencontres chez les professionnels, dont près de la moitié dans différents clubs-écoles de la Ligue nationale (LNH).

À son avis, le Canadien de Montréal ne court aucun risque à envoyer certaines recrues jouer dans les ligues mineures comme Nick Suzuki ou Ryan Poehling, par exemple.

«Il n’y a rien de mal à passer du temps dans la LAH. C’est une belle occasion de prendre de la confiance et d’apprendre les rouages du hockey professionnel», a précisé l’ancien joueur du Tricolore à l’émission "Les Partants" de la chaîne TVA Sports, mercredi. L’année du lock-out en 2004-2005, il y a des joueurs de gros calibres comme des Jason Spezza ou Eric Staal qui ont passé des saisons complètes dans la LAH et cette expérience a été bénéfique pour eux.»

«C’est une bonne ligue où il y a beaucoup à apprendre. Suzuki et Peohling, ce sont des gars qui vont jouer un jour dans la LNH de toute façon.»

Le Canadien en séries?

Questionné sur la possibilité de voir le Tricolore en séries à la fin de la prochaine saison, Parenteau est catégorique: «Il faut vraiment que Carey Price reste en santé. S’il ne l’est pas, on peut oublier ça c’est sûr».

Le Québécois a disputé 56 rencontres de saison régulière avec le Canadien en 2014-2015.