/sports/hockey
Navigation

Les yeux rivés sur les Saguenéens

Nos experts se prononcent sur la prochaine saison qui s’annonce excitante à plus d’un titre

Théo Rochette
Photo DIDIER DEBUSSCHERE Théo Rochette

Coup d'oeil sur cet article

La saison 2019-2020 de la LHJMQ se mettra officiellement en branle demain avec un affrontement entre les champions de la Coupe du Président et de la Coupe Memorial, les Huskies de Rouyn-Noranda, et l’Armada de Blainville-Boisbriand. Après un interminable camp d’entraînement, il est enfin temps pour les 18 équipes de passer aux choses sérieuses et d’amorcer leur longue route vers le tournoi de la Coupe Memorial qui aura lieu à Kelowna, au mois de mai. Le Journal vous offre un survol des forces en présence dans chacune des associations avec les prédictions des spécialistes Roby St-Gelais et Kevin Dubé, du Journal de Québec, et Mikaël Lalancette, de TVA Sports. Le gagnant obtiendra la reconnaissance de ses collègues ! Aujourd’hui, l’Association de l’Est.

Association de l’Est

Titan d’Acadie-Bathurst

Le dur lendemain de veille se poursuivra sur la péninsule acadienne en cette deuxième saison post-Coupe Memorial malgré l’acquisition de vétérans comme Shawn Element et Tristan Bérubé. La forte concurrence dans l’Est n’aidera en rien la cause des hommes de Mario Durocher, qui rateront les séries pour une deuxième année de suite.

Drakkar de Baie-Comeau

Nouveau directeur général, nouvel entraîneur-chef, les changements ont été nombreux sur la Côte-Nord au cours des derniers mois à la suite de l’élimination au premier tour qui a laissé un goût amer aux amateurs. Si la logique est respectée, d’autres mouvements surviendront aux Fêtes alors que l’équipe se départira vraisemblablement de ses meilleurs éléments, Gabriel Fortier, Nathan Légaré et Xavier Bouchard, pour accélérer le processus de reconstruction. Plusieurs jeunes forment l’alignement et le pilote Jon Goyens a prouvé dans les rangs midget AAA qu’il pouvait mener son club vers les grands honneurs. Il reste à savoir quand, car la patience sera de mise.

Eagles du Cap-Breton

Mathias
Laferrière
Photo Simon Clark
Mathias Laferrière

L’an 2 du plan de performance de l’équipe bâtie par Marc-André Dumont avant qu’il ne se fasse montrer la porte commence à Sydney. Les Eagles regorgent de joueurs expérimentés de qualité, à commencer par les attaquants Mathias Laferrière et Egor Sokolov, qui dirigeront les salves offensives. Devant le filet, Kevin Mandolese devra être solide pour mettre fin à la guigne éliminatoire alors que les Eagles n’ont pas atteint les demi-finales depuis 2007. Est-ce que le nouveau coach Jake Grimes sera le remède tant attendu ?

Islanders de Charlottetown

Dangereux année après année sous la gouverne de Jim Hulton, les Islanders garderont le cap. Ils compteront sur le vétéran gardien Matthew Welsh et l’espoir des Blues de St. Louis, Nikita Alexandrov, pour espérer causer la surprise dans la division des Maritimes qui s’annonce plus féroce que jamais. Les transfuges des Voltigeurs Xavier Bernard et Cédric Desruisseaux feront aussi leur part.

Saguenéens de Chicoutimi
 
Hendrix 
Lapierre
Photo DIDIER DEBUSSCHERE
Hendrix Lapierre
 
Yanick Jean avait promis de construire une équipe gagnante en prenant les rênes à l’automne 2014. Il amorce la dernière ligne droite de son plan dont l’apogée est attendu au printemps 2021. Or, les Sags ont déjà plusieurs éléments leur permettant d’aspirer aux grands honneurs dès cette saison. L’attente est interminable au pays des bleuets où le dernier championnat remonte à plus de 25 ans. Avec les Rafaël Harvey-Pinard, Hendrix Lapierre, Théo Rochette, Justin Ducharme, les Saguenéens marqueront des buts à la tonne. Sans oublier le mur Alexis Shank entre les poteaux. Et Jean possède encore des cartes dans sa manche en prévision de la prochaine période des transactions. 
 
Ça promet.

Mooseheads d’Halifax

Après avoir flirté avec les deux trophées les plus convoités du hockey junior, les Mooseheads figureront encore parmi les favoris cette saison. Certes, la troupe désormais dirigée par Jean-Jacques Daigneault a perdu quelques joueurs clés, mais le noyau demeure bien solide avec les Raphaël Lavoie, Benoit-Olivier Groulx, Maxim Trépanier, Jared McIssac (blessé jusqu’en décembre), Justin Barron et le gardien Alexis Gravel. Et l’expérience acquise en séries le printemps passé aidera les vétérans. Si l’on se fie à ses statistiques antérieures, le Belge Senna Peters devrait avoir son mot à dire.

Wildcats de Moncton

Le temps est compté à Moncton où les Wildcats amorceront la campagne avec un effectif bardé de vétérans, dont l’attaquant Jakob Pelletier et le gardien Olivier Rodrigue, deux potentiels candidats pour Équipe Canada junior. Le leadership de Pelletier est également non négligeable. Ajoutez à cela Mika Cyr, Jonathan Aspirot et Jordan Spence, et vous avez un club aspirant. Opéré pour retirer une tumeur bénigne dans l’os de sa jambe gauche, le Russe Alexander Khovanov ratera les premières semaines du calendrier.

Remparts de Québec
 
Yu Sato
Photo Stevens LeBlanc
Yu Sato

Le deuxième séjour de Patrick Roy a beau s’être amorcé l’an passé, c’est cette saison qu’on verra véritablement l’impact du retour du « 33 » aux opérations hockey. L’arrivée du talentueux James Malatesta, qui a tourné le dos aux États-Unis pour jouer dans la LHJMQ, en est un exemple frappant. Après avoir fait le ménage aux Fêtes l’an passé et confirmé cinq hockeyeurs de 16 ans issus du repêchage dans l’alignement, Roy s’est donné les moyens de ses ambitions pour retourner au sommet du hockey junior canadien dans quelques années. La rude compétition dans l’Est ne laissera toutefois aucune marge de manœuvre à ce club vert. En dépit du potentiel de ses joueurs, Roy se grattera la tête par moments.

Océanic de Rimouski

Alexis 
Lafrenière
Photo JEAN-FRANCOIS DESGAGNES
Alexis Lafrenière

Un seul nom sera sur toutes les lèvres dans le Bas-Saint-Laurent et c’est celui d’Alexis Lafrenière, qui sera admissible au repêchage de la LNH de juin prochain où il devrait être le premier appelé. À sa troisième année, le prodige de Saint-Eustache sera la pierre angulaire de l’offensive rimouskoise, mais il sera intéressant de voir comment il se débrouillera avec les départs des vétérans Olivier Garneau et Jimmy Huntington. De son côté, le gardien Colten Ellis logera parmi la crème. Serge Beausoleil aura du pain sur la planche aux Fêtes pour ajouter les ingrédients manquants qui aideront l’Océanic à vivre un long printemps, surtout qu’il n’y aura rien de facile dans la conférence.

Sea Dogs de Saint John
 
Joshua 
Roy
Photo DIDIER DEBUSSCHERE
Joshua Roy

Les années de misère sont terminées chez les Sea Dogs, qui apercevront la lumière au bout du tunnel cette saison. L’équipe mise sur une panoplie de jeunes talentueux admissibles au repêchage de la LNH, tant à l’attaque qu’en défense, en plus de l’ex-capitaine des Voltigeurs, Nicolas Guay, et du portier Zachary Bouthillier, qui appartient aux Maple Leafs. Ils seront des outils importants dans la progression de leurs coéquipiers. En défense, Jérémie Poirier a toutes les qualités pour devenir un redoutable quart-arrière. Tous sont impatients de suivre les premiers coups de patin du premier choix au dernier repêchage, Joshua Roy.

Prédictions de nos experts

Roby St-Gelais

  • 1. Halifax
  • 2. Chicoutimi
  • 3. Moncton
  • 4. Rimouski
  • 5. Cap-Breton
  • 6. Saint John
  • 7. Québec
  • 8. Charlottetown
  • 9. Baie-Comeau
  • 10. Acadie-Bathurst

Kevin dubé

  • 1. Chicoutimi
  • 2. Halifax
  • 3. Moncton
  • 4. Cap-Breton
  • 5. Rimouski
  • 6. Charlottetown
  • 7. Saint John
  • 8. Québec
  • 9. Baie-Comeau
  • 10. Bathurst

Mikaël Lalancette

  • 1. Chicoutimi
  • 2. Cap-Breton
  • 3. Rimouski
  • 4. Moncton
  • 5. Halifax
  • 6. Charlottetown
  • 7. Saint John
  • 8. Québec
  • 9. Baie-Comeau
  • 10. Acadie-Bathurst