/finance
Navigation

Un lobbyiste mis en vedette dans une publicité électorale libérale

Le parti de Justin Trudeau et David Millian jurent que sa présence est le fruit du hasard

Dans la publicité officielle du Parti libéral du Canada (PLC), le lobbyiste David Millian, de la firme Navigator, discute avec Justin Trudeau. Ce dernier semble absorbé par ses propos. David Millian est un résident de la circonscription du chef du PLC.
Capture d’écran tirée de YouTube Dans la publicité officielle du Parti libéral du Canada (PLC), le lobbyiste David Millian, de la firme Navigator, discute avec Justin Trudeau. Ce dernier semble absorbé par ses propos. David Millian est un résident de la circonscription du chef du PLC.

Coup d'oeil sur cet article

Un lobbyiste propétrole embauché par le géant américain de cigarettes électroniques Juul pour modifier la loi québécoise sur le tabac est mis en vedette « par hasard » dans la pub électorale de Justin Trudeau.

« C’est un hasard. J’habite dans le quartier Villeray. Il se trouve que le premier ministre est mon député. Comme très souvent, le soir, après le travail, on va chercher les petits à la garderie avec des amis et l’équipe de Trudeau était là et tournait des images », a expliqué au Journal David Millian, qui a été lobbyiste dans la province pour les projets Gazoduq et GNL Québec liés au pétrole, plus tôt cette année.

Au départ, le lobbyiste de la firme Navigator était loin de se douter que sa courte entrevue captée par l’équipe libérale allait se retrouver dans leur publicité vedette de la campagne, soulevant des questions éthiques, comme l’a révélé The Post Millenial.

Dans la publicité officielle du Parti libéral du Canada (PLC), le lobbyiste David Millian, de la firme Navigator, discute avec Justin Trudeau. Ce dernier semble absorbé par ses propos. David Millian est un résident de la circonscription du chef du PLC.
Capture d’écran tirée de YouTube

Sur YouTube, la capsule « Choose Foward » du Parti libéral du Canada (PLC) dans laquelle on peut voir David Millian échanger avec Justin Trudeau a été vue plus de 43 000 fois, mais le lobbyiste n’apparaît pas dans sa version française « Choisir d’avancer ».

Pas de lien avec le fédéral

« C’est lui [Justin Trudeau] qui nous a approchés. Il est arrivé et a dit : “Bonjour, les amis”. Chacun s’est présenté », a poursuivi David Millian, insistant pour dire que son intervention filmée n’était pas prévue et qu’il n’a « aucun lien vraiment avec le fédéral ».

Une version confirmée par la porte-parole du Parti libéral du Canada (PLC) Eleanore Catenaro.

« Cette discussion particulière n’était pas planifiée ou mise en scène, et était en fait une rencontre fortuite avec un électeur », a-t-elle assuré.

Or, Le Journal a appris que David Millian vient d’être embauché par le géant californien de cigarettes électroniques Juul pour « modifier la Loi sur le tabac et la réglementation qui s’y rattache » auprès de sept ministères du gouvernement du Québec, dont celui du Conseil exécutif.

Cigarettes controversées

L’arrivée d’un troisième lobbyiste de Juul au Québec survient au moment où la compagnie est la cible d’attaques du président Donald Trump, qui a promis d’interdire les cigarettes électroniques consommées par plus de cinq millions d’enfants au pays.

Au Canada, les cigarettes électroniques légales avec nicotine depuis mai 2018 sont très prisées par les jeunes, ce qui inquiète la Coalition québécoise pour le contrôle du tabac.

« Elles ne sont pas seulement vendues dans les boutiques de vapotage, mais dans tous les dépanneurs. C’est la norme », déplore sa porte-parole, Flory Doucas.

– Avec la collaboration de Philippe Langlois