/entertainment/movies
Navigation

FCVQ: le Grand prix au film québécois Kuessipan

Myriam Verreault en compagnie des actrices principales de Kuessipan, 
Yamie Grégoire et Sharon Fontaine-Ishpatao. 
Photo Jean-François Desgagnés Myriam Verreault en compagnie des actrices principales de Kuessipan, Yamie Grégoire et Sharon Fontaine-Ishpatao. 

Coup d'oeil sur cet article

Pour une deuxième année consécutive, un film québécois repart du Festival de cinéma de la ville de Québec avec les grands honneurs. Cette fois, c’est une cinéaste de la capitale, Myriam Verreault, qui est couronnée pour son film Kuessipan.

Ce touchant drame qui chronique l’amitié entre deux jeunes femmes innues de la Côte-Nord, et qui mise sur une distribution presque entièrement non professionnelle, succède donc à Une colonie, vainqueur l’an dernier du grand prix de la compétition internationale.

Une première

C’est aussi la première fois qu’un réalisateur de Québec l’emporte.

« Je suis complètement émue », a dit Mme Verreault, qui venait de vivre la veille une soirée très émotive, avec les acteurs innus de son film.

« J’ai senti qu’ils ont célébré la victoire autant que moi. Ils n’en revenaient pas, parce que les autres films en compétition avaient des acteurs professionnels. Ils se sentaient moins bons. C’est un beau moment. »

Myriam Verreault n’est pas la seule représentante du Québec à s’être illustrée au palmarès du FCVQ.

Le tendre regard de Thomas Rinfret sur la vie du lutteur Paul Vachon et de son frère Mad Dog a notamment valu à son documentaire Mad Dog & The Butcher : Les derniers vilains le Prix du jury cinéphile, décerné au meilleur premier long métrage de la programmation.

D’autres récompenses, les coups de cœur du public, seront annoncées, samedi, au terme du vote populaire..

Le palmarès 2019

  • Grand prix de la compétition - long métrage: Kuessipan, de Myriam Verreault
  • Prix Jury cinéphile – premier long métrage : Mad Dog & The Butcher – Les derniers vilains, de Thomas Rinfret
  • Prix Jury collégial : Why Don’t You Just Die !, de Krill Sokolov, avc mention spéciale à For Sama, de Waad Al-Kateab et Edward Watts
  • Grand prix de la compétition nationale – court métrage : Une bombe au cœur, de Rémi St-Michel
  • Grand prix de la compétition internationale – court métrage : L’été et tout le reste, de Sven Bresser
  • Bourse à la création des cinéastes de Québec : Canicule, de Fanny Perreault