/entertainment/music
Navigation

La belle aventure de Salebarbes

Le succès du groupe dépasse toutes les attentes

Salebarbes
Photo courtoisie La formation Salebarbes, constituée de George Belliveau, Kevin McIntyre, Jonathan Painchaud, son frère Éloi et Jean-François Breau, a beaucoup de plaisir depuis le lancement de son premier album, Live au Pas Perdus.

Coup d'oeil sur cet article

Salebarbes connaît un succès au-delà de toutes les attentes. Ce qui était, au départ, un petit projet pour s’amuser, a projeté les cinq membres de la formation dans une aventure totalement nourrissante.

« C’est une grande partie de plaisir. C’est du gros gros fun », a lancé Éloi Painchaud, lors d’un entretien.

La formation québéco-acadienne constituée des frères Éloi et Jonathan Painchaud, Jean-François Breau et des Acadiens George Belliveau et Kevin McIntyre fera un arrêt à Québec, dimanche, au Pavillon principal de la Baie de Beauport.

Il s’agira d’une deuxième visite dans la Vieille Capitale après le concert-lancement présenté le 25 avril dernier au Bar Le D’Auteuil.

Éloi Painchaud avoue que la formation qui fait dans la musique acadienne et cajun ne s’attendait pas à une réaction aussi enthousiaste.

« On pensait qu’on ferait une couple de spectacles en Acadie et aux Îles-de-la-Madeleine et que ça s’arrêterait là. On en a maintenant une vingtaine derrière la cravate. Nous sommes surpris de la réponse aussi enthousiaste. On constate que les gens ont envie de célébrer et d’avoir du fun », a-t-il indiqué.

Les musiciens de Salebarbes se sont lancés dans ce projet afin que ces chansons appartenant au répertoire cajun et acadien ne soient pas oubliées.

« On a fait ça, à la base, pour le plaisir. On avait juste envie de jouer ensemble et de sortir un peu de nos carrières, qui sont pas mal occupées. On se laisse, spectacle après spectacle, porter par la vibe du monde et par le plaisir de chanter ensemble », a fait remarquer Éloi Painchaud.

Sur les ronds de poêle

Récemment, sur la page Facebook de l’émission La chaîne musicale, qu’il anime à ICI Musique, Michel Rivard avait de très bons mots à l’endroit de Salebarbes. Ils ont aussi reçu un bravo de Serge Fiori.

« C’est tellement l’fun. On ne s’attendait pas du tout à ce que des gens qui ont pavé la route ou qui sont nos idoles se reconnaissent dans ce que l’on fait. On a un bel accueil du public et de nos pairs, je ne pense pas qu’on pourrait demander vraiment plus que ça. On ne l’a pas payé pour qu’il fasse ça », a dit Éloi Painchaud.

Le musicien est incapable d’expliquer pourquoi ça lève autant.

« Tout ce que je peux dire, c’est qu’on est bien fier et on en profite », a-t-il laissé tomber.

Le succès du premier album de Salebarbes, enregistré en spectacle, amène une réflexion pour la suite des choses.

« Nous sommes cinq auteurs-compositeurs. Là, on se regarde dans les yeux et chaque fois qu’on se voit, il y a un riff qui apparaît, un bout de toune ou une idée de traduction de chansons. On a envie d’écrire des chansons ensemble et de profiter de l’énergie de Salebarbes pour monter un répertoire plus personnel et tout aussi festif. Ça mijote. Il y a des casseroles sur les ronds du poêle », a-t-il fait savoir.