/news/education
Navigation

La garderie La Marmaille évite de justesse la fermeture

Coup d'oeil sur cet article

Un couple de gens d’affaires a réussi en quelques jours à éviter la fermeture d’une garderie de Val-Bélair où des dizaines de parents craignaient de se retrouver sans rien dès lundi prochain.

Menacée par une fermeture imminente, la garderie La Marmaille sur le boulevard Pie-XI Nord changera de nom dans quelques jours.

L’établissement deviendra La Petite Escabelle, le même nom qu’un autre établissement situé sur la 73e Rue, à Québec. Les nouveaux propriétaires, Kim Robinson et Mathieu Laplante, dirigeront ainsi une quatrième garderie.

In extremis

«On a sauvé la garderie. Il y a des parents qui ont essayé de se relocaliser ailleurs. Quinze enfants sont partis, mais il en reste encore 28 et nous sommes très confiants de combler les places dans ce secteur», a expliqué la nouvelle propriétaire. La date butoir était le 23 septembre.

Toutes les démarches se sont déroulées à une vitesse folle selon Mme Robinson. «On a fait ça en deux jours ou presque. On a acheté le bâtiment, la garderie, mis tout ça conforme, et on a eu le permis. Tout sera en ordre dès lundi», ajoute-t-elle.

Kim Robinson ne croyait pas possible de réaliser le projet si rapidement. «On ne pensait pas être capable, mais c’est faisable malgré l’aspect administratif. On a travaillé fort. Je suis brûlée!»

Nouveau départ

L’établissement devait être vendu avant la date fixée par le gouvernement. L’ancienne administration n’aurait pas respecté ses obligations, selon le ministère de la Famille. Certains parents n’appréciaient pas cette incertitude. Dans le secteur, le manque de place est important.

En plus maintenant des deux garderies La Petite Escabelle, le couple possède également Le monde des p’tits sportifs, sur Pierre-Bertrand, ainsi que La Petite Escale, sur le boulevard Bastien.

En mars dernier, un établissement de Lévis avait connu un dénouement similaire à l’avantage de quelque 80 enfants. Un CPE s’était manifesté pour reprendre les opérations d’un milieu de garde de Charny.