/sports/football
Navigation

Nike laisse tomber Antonio Brown

Nike laisse tomber Antonio Brown
AFP

Coup d'oeil sur cet article

La compagnie Nike a résilié son entente de commandite avec le receveur de passes des Patriots de la Nouvelle-Angleterre Antonio Brown.

C’est ce qu’a indiqué le quotidien The Boston Globe, jeudi. Ce média a tenté d’obtenir la réaction d’un porte-parole de l’entreprise, mais celui-ci a refusé d’élaborer, se contentant de mentionner qu’«Antonio Brown n’est plus un athlète Nike».

Le vétéran continue de nager dans la controverse, lui qui se retrouve au centre d’accusations d’inconduite sexuelle à l’égard d’au moins deux femmes, incluant son ancienne entraîneuse. Cette dernière affirme avoir été violée en mai 2018, notamment.

Outre Nike, le fabricant de casques protecteurs Xenith a mis fin à son association avec l’ancien des Steelers de Pittsburgh qui avait été libéré par les Raiders d’Oakland après un camp d’entraînement houleux. L’athlète a entre autres eu maille à partir avec le directeur général du club californien, Mike Mayock.

Pour l’instant, le nom de Brown ne se trouve pas sur la liste d’exemption du commissaire de la NFL, Roger Goodell, de sorte qu’il peut participer aux matchs de sa formation.