/sports/hockey
Navigation

Thomas Chabot à Ottawa pour y rester

Le défenseur québécois signe un pacte de huit ans à 8 M$ par saison

Thomas Chabot
Photo d'archives, AFP Thomas Chabot

Coup d'oeil sur cet article

Thomas Chabot est l’un des piliers autour duquel les Sénateurs d’Ottawa désirent bâtir et ils l’ont prouvé jeudi en lui offrant une prolongation de huit ans qui rapportera huit millions de dollars par saison au Québécois. Le Beauceron devient ainsi le joueur natif de la Belle Province le mieux payé dans la LNH.

Le défenseur de Sainte-Marie-de-Beauce est donc attaché aux Sénateurs pour les neuf prochaines saisons, en comptant celle à venir au cours de laquelle il écoulera la dernière année de son contrat d’entrée de trois ans.

« Pour nous, Thomas est une pièce importante du casse-tête. On a un plan à long terme et on sait où on veut aller. La signature d’aujourd’hui nous assure de compter sur un gros morceau de notre plan, et ce, pour une longue période de temps », a commenté le directeur général des Sens Pierre Dorion lors d’un point de presse tenu à Ottawa en compagnie de Chabot, jeudi.

FAIRE PARTIE DE LA SOLUTION

Soyons honnêtes, Ottawa n’a pas été épargnée au cours des dernières saisons. Les rumeurs de vente de l’équipe, les controverses impliquant le propriétaire actuel de la formation Eugene Melnyk, la chicane impliquant les conjointes d’Erik Karlsson et Mike Hoffman ainsi que la vidéo controversée où l’on voyait certains joueurs de l’équipe dont Matt Duchene se moquer de l’entraîneur adjoint Martin Raymond alors qu’ils se trouvaient à l’intérieur d’une voiture de raccompagnement ont tous contribué à faire d’Ottawa une cible populaire au cours des derniers mois... Tout ça, en plus du fait que l’équipe a terminé au dernier rang de la LNH la saison dernière.

Pour Dorion et Chabot, il est maintenant temps de regarder vers l’avant et la signature à long terme du défenseur québécois est un pas dans cette direction.

« Nous avons aussi Coin (White) qui a signé pour six ans cet été, rappelle Chabot. Ça démontre que les gars veulent être ici et faire partie de la solution. J’ai la chance jouer dans la meilleure ligue au monde et, en plus, être l’un des morceaux importants d’une reconstruction. Je me sens très chanceux de cette opportunité. C’est ici que je veux être car j’aime la ville et les partisans. Tout le monde m’a bien traité depuis le premier jour où je suis arrivé. »

Auteur de sa meilleure saison en carrière sur le plan offensif l’an dernier, avec une récolte de 55 points en 70 matchs, Chabot sait maintenant qu’il doit continuer à travailler afin d’être le défenseur complet que les Sénateurs le voient devenir et sur qui ils viennent d’investir 64 M$.

« Je compte utiliser les prochaines années pour continuer à travailler sur mon jeu dans mon territoire. Ce ne sera jamais parfait mais si je peux m’en approcher, on ne sera que meilleurs en tant qu’équipe. »

POURQUOI MAINTENANT ?

En signant un an avant l’échéance de son contrat actuel, Chabot a pris la décision de ne pas suivre la tendance actuelle des joueurs autonomes avec compensation. Rappelons que plusieurs joueurs ont profité de ce statut pour faire monter les enchères au cours de la période estivale, dont Mitch Marner qui s’est finalement entendu sur un pacte de six ans et plus de 65 M$ avec les Leafs il y a quelques jours.

« Ce n’est pas quelque chose à laquelle j’ai pensé. J’ai laissé les négociations entre les mains de mes agents (Ian Pulver et Dominic De Blois) et quand ils sont arrivés avec cette proposition de contrat à long terme, j’étais très content », a assuré le défenseur.

Par ailleurs, Pierre Dorion a confirmé que le plan avec Chabot était de l’utiliser avec la nouvelle acquisition de l’équipe et ancien des Maple Leafs de Toronto, Nikita Zaitsev, cette saison.

Les 10 défenseurs les mieux payés 2019-2020

1 Erik Karlsson (San Jose) 11,5 M$

2 Drew Doughty (Los Angeles) 11 M$

3 P.K. Subban (Nashville) 9 M$

4 Oliver Ekman-Larsson (Arizona) 8,25 M$

5 Brent Burns (San Jose) 8 M$

5 John Carlson (Washington) 8 M$

5 Jacob Trouva (NY Rangers) 8 M$

8 Victor Hedman (Tampa Bay) 7,875 M$

9 Shea Weber (Montréal) 7,857 M$

10 Dustin Byfuglien (Winnipeg) 7,6 M$


* Thomas Chabot touchera 8 M$ par saison à partir de la campagne 2020-2021