/entertainment/movies
Navigation

Course aux Oscars: Antigone est le choix du Canada

Course aux Oscars: Antigone est le choix du Canada
PHOTO AGENCE QMI, MARIO BEAUREGARD

Coup d'oeil sur cet article

Une autre réalisatrice et scénariste québécoise aura la chance de se tailler une place à Hollywood. Sophie Deraspe a vu son drame Antigone être choisi pour représenter le Canada dans la course à l’Oscar du meilleur film international, vendredi.

Encore portée par la vague du récent Festival international du film de Toronto, où elle a accepté le prix de la meilleure œuvre de fiction, il y a quelques jours à peine, la cinéaste s’est dite «vraiment reconnaissante» de la sélection annoncée par Téléfilm Canada.

«C’est une nouvelle qu’on vient tout juste d’apprendre, avec le cœur qui bat et l’émotion... On est chargés. C’est une équipe magnifique que je suis honorée d’aller représenter aux Oscars», a-t-elle confié.

Défendant le rôle principal de ce drame, Nahéma Ricci était aussi sous le choc. «J’étais dans mon lit quand Sophie m’a appelée et j’ai pleuré... C’est extraordinaire, surtout que je ne m’y attendais tellement pas, qu’on était encore en train de célébrer notre victoire à Toronto et que tout ça arrive avant même que le film soit sorti...», a relaté l’actrice.

Sujet actuel

Avec cet honneur, Sophie Deraspe (Les loups, Le profil Amina) succède à sa consœur Sophie Dupuis, qui a reçu pareil éloge l’an dernier grâce à Chien de garde.

Antigone raconte l’histoire de la jeune Québécoise du titre qui prend la place de son frère incarcéré et qui établit un dialogue avec les autorités lorsque son subterfuge est dévoilé. Au cœur de l’intrigue se trouve un sujet chaud: l’immigration.

Sans hésitation, la jeune actrice Nahéma Ricci reconnaît l’importance du récit, «particulièrement dans le contexte américain», où «il y a une corrélation à faire avec ce qui se passe».

Pour elle, la réponse des gens qui ont déjà vu Antigone revêt une grande signification. «Les jurys, que ce soit à Toronto la semaine dernière ou Téléfilm aujourd’hui, ont envie de contribuer au voyage de ce film. Je trouve ça extraordinaire parce que la première fois que j’ai vu le film monté, fini, j’étais tellement bouleversée d’avoir participé à une histoire, je trouve, tellement importante à dire. Le cinéma a un pouvoir de transformation sociale assez puissant», a-t-elle expliqué.

Rêve accessible

Notamment grâce au délicat sujet qu’elle aborde, Sophie Deraspe croit aux chances de sa réalisation d’aller plus loin dans le processus de sélection.

«Aux Oscars, il y a souvent eu des choix de films engagés ou politisés, et on s’inscrit totalement dans cette veine-là, a-t-elle expliqué. Le cinéma peut être un bon véhicule d’empathie et, avec ce film-là, ça se passe.»

En décembre, seulement neuf des 60 productions cinématographiques du monde entier soumises au jury des Oscars seront encore en lice. C’est en janvier prochain qu’on connaîtra les cinq finalistes dans la catégorie de l’Oscar du meilleur film international pour la 92e cérémonie de la fameuse remise de prix, qui se déroulera le 9 février 2020.

Antigone prendra l’affiche le 8 novembre. Outre Nahéma Ricci, sa distribution comprend Antoine Desrochers, Nour Belkhiria, Rachida Oussaada, Rawald El-Zein, Hakim Brahimi, Paul Doucet et Benoît Gouin.

Les 5 précédents films choisis par Téléfilm Canada pour les Oscars

  • 2018: Chien de garde de Sophie Dupuis
  • 2017: Hochelaga, terre des âmes de François Girard
  • 2016: Juste la fin du monde de Xavier Dolan
  • 2015: Félix et Meira de Maxime Giroux
  • 2014: Mommy de Xavier Dolan