/news/currentevents
Navigation

Procès Ugo Fredette: le sang des victimes sur les vêtements de l’enfant

Ugo Fredette, accusé d’un double meurtre, se serait enfui avec un garçon de 6 ans

Procès Ugo Fredette: le sang des victimes sur les vêtements de l’enfant
Photo courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

SAINT-JÉRÔME | Les vêtements de l’enfant de six ans qu’Ugo Fredette aurait emmené dans sa cavale étaient tachés du sang des deux victimes de l’assassin présumé, a affirmé une biologiste judiciaire, vendredi.

« Il y en avait sur un bas et sur un pantalon », a affirmé Sonia Roy, vendredi, au palais de justice de Saint-Jérôme.

À la demande de la Couronne, l’experte en biologie judiciaire a exhibé la paire de pantalons aux jurés afin qu’ils puissent voir toutes les petites taches, avant de les montrer à Fredette, assis dans le box des accusés. Celui-ci a simplement acquiescé en les regardant.

Selon la théorie de la poursuite, Fredette aurait poignardé à mort sa conjointe Véronique Barbe dans leur résidence de Saint-Eustache, le 14 septembre 2017, car il n’acceptait pas leur rupture imminente.

Véronique Barbe aurait été poignardée sur le balcon de sa résidence.
Photo courtoisie de la cour
Véronique Barbe aurait été poignardée sur le balcon de sa résidence.

Sur une lame

« Il y avait énormément de sang, une mare de sang ; c’est un corps », avait témoigné plus tôt durant le procès le policier qui avait fait la macabre découverte.

C’est d’ailleurs bien le sang de Mme Barbe qui était sur une lame trouvée sous le balcon, a affirmé Mme Roy, qui a travaillé sur plus de 2000 dossiers, dont celui de la tragédie ferroviaire de Lac-Mégantic.

Pas le sang de Fredette

En fait, a-t-elle dit, le profil génétique de l’accusé de 43 ans n’a été trouvé sur aucun prélèvement dans la résidence.

« Tout le sang est celui de Véronique Barbe », a-t-elle indiqué, avant d’admettre en contre-interrogatoire qu’elle n’avait pas prélevé chaque trace trouvée sur les lieux.

Le sang de Mme Barbe a été retrouvé à l’intérieur de la maison.
Photo courtoisie de la cour
Le sang de Mme Barbe a été retrouvé à l’intérieur de la maison.

Ce témoignage fait écho à ceux entendus précédemment, voulant que la femme ait couru vers le balcon avant d’être rejointe par son conjoint des huit dernières années.

« Il l’a pris[e] comme s’il [lui] donnait un câlin, mais juste pour la ramener », avait dit un garçon de 9 ans, qui était présent sur les lieux.

Plus tôt au cours du procès, on avait appris que Fredette avait affirmé à sa mère que sa conjointe l’aurait menacé de mort devant un des enfants.

« C’pour ça qu’ç’a mal tourné », lui avait-il dit.

À la suite du premier drame, Fredette aurait ensuite pris la fuite avec un garçon de six ans, causant le déclenchement d’une alerte Amber.

Une lame de couteau avec le sang de Mme Barbe a été découverte sous le balcon.
Photo courtoisie de la cour
Une lame de couteau avec le sang de Mme Barbe a été découverte sous le balcon.

Au cours de sa cavale l’ayant mené dans plusieurs villes du nord-ouest du Québec, des Laurentides à l’Abitibi, en passant par l’Outaouais, il aurait tué Yvon Lacasse, un aîné dont il a volé le véhicule pour continuer sa fuite avec le petit.

Fredette a finalement été retrouvé en Ontario près de 24 heures plus tard.

À l’hôpital

L’enfant a été transporté à l’hôpital, où ses vêtements ont été saisis pour analyse. C’est là que les autorités ont découvert le sang des deux victimes.

Le procès pour double meurtre prémédité est présidé par la juge Myriam Lachance.

Les procureurs de la Couronne Steve Baribeau, Karine Dalphond et Alexis Marcotte-Bélanger devraient clore leur preuve lundi. On devrait à ce moment-là apprendre si Fredette, qui est représenté par Me Louis-Alexandre Martin, présentera une défense.