/sports/racing
Navigation

Quand Alex Guénette doit refaire ses classes!

Alex Guénette (à gauche) peut compter sur les judicieux conseils d'Alexandre Tagliani à Loudon.
Photo Louis Butcher Alex Guénette (à gauche) peut compter sur les judicieux conseils d'Alexandre Tagliani à Loudon.

Coup d'oeil sur cet article

LOUDON, New Hampshire | Alex Guénette s’est dit comblé par sa huitième place aux essais libres vendredi en série NASCAR, à Loudon.

Après tout, il n’avait pas roulé sur un tracé ovale en série NASCAR Pinty’s depuis cinq ans.

« Plus la séance progressait, plus je me sentais à l’aise », a affirmé le pilote de Terrebonne, à qui on a demandé de remplacer au pied levé Alex Tagliani au sein de l’écurie de Scott Steckly. « J’aurais souhaité avoir plus de temps pour me familiariser avec la voiture. »

« En une heure, a-t-il renchéri, j’ai dû tout réapprendre : nouvelle équipe, nouvelle voiture, nouveaux pneus et une première présence à Loudon. C’est beaucoup de choses en si peu de temps. Mais bon, je ne suis pas inquiet. Je souhaite améliorer mon sort en qualifications et surtout pendant la course. »

Guénette, un talent brut, ne cache pas ses intentions de revenir à temps plein en Pinty’s l’an prochain, comme en 2013. Le pilote de 23 ans en sera samedi à son 18e départ dans la série canadienne de NASCAR. À trois reprises, il a rallié l’arrivée au second rang, dont deux fois à Saint-Eustache, en 2013 et 2014.

« C’est le but, avoue-t-il. Mais je souhaite revenir avec une bonne équipe. Celle de Steckly est une option, mais il y en a d’autres, comme celle de créer notre propre écurie. Tout est une question d’argent. »

L’entourage de Guénette a recruté Robert Desrosiers, l’ex-agent de Patrick Carpentier et de Raphaël Lessard, dans sa quête de commanditaires pour parvenir à ses fins.

« Nous travaillons aussi de notre côté pour dénicher des partenaires », a enchaîné Guénette.

Tagliani en conseiller

Présent à Loudon, Tagliani n’a pas ménagé les conseils à l’endroit de Guénette pendant la séance d’essais libres.

« Si je peux l’aider à rouler encore plus vite, c’est tant mieux », a indiqué le vétéran pilote de Lachenaie.

Tagliani, mis hors de combat avant la course de Saint-Eustache en raison d’une myocardite virale mineure (inflammation du muscle cardiaque), n’a pas exclu un retour la semaine prochaine à Jukasa.

« Je dois passer d’autres tests dans quelques jours, après quoi j’attendrai le feu vert des médecins, a-t-il déclaré. Si on m’interdit de courir, Guénette se verra à nouveau confier ma voiture », a-t-il conclu.