/finance/business
Navigation

Centre de données: Google se rapproche de plus en plus de Beauharnois

Coup d'oeil sur cet article

Le géant mondial du web Google se rapproche de plus en plus de Beauharnois. Le gouvernement Legault prévoit bientôt donner le feu vert au «dézonage» de terrains agricoles de 94 hectares d’Hydro-Québec dans ce secteur.

Comme Le Journal l’a annoncé en mai dernier, Google souhaite s’installer à Beauharnois. L’entreprise pourrait investir plus de 500 millions $ au cours des prochaines années pour la construction de centres de données.

Les discussions entre Google, Hydro-Québec et le gouvernement du Québec sont à un stade très avancé. Les nouveaux centres de données de Google seraient construits sur les terrains actuels d’Hydro-Québec à Beauharnois.

Dézonage

Au cours des derniers jours, Québec a dessaisi la Commission de protection du territoire agricole du Québec (CPTAQ) du dossier pour éviter un avis final défavorable à un changement de vocation des terres agricoles de la société d’État à Beauharnois.

L’an dernier, le conseil municipal de Beauharnois avait demandé au gouvernement Legault d’adopter une loi spéciale pour permettre le «dézonage» des terrains d’Hydro-Québec.

Au bureau du ministre de l’Agriculture, André Lamontagne, on soutient que cette mesure exceptionnelle est permise par l’article 96 de la Loi sur la protection du territoire et des activités agricoles.

«Il arrive qu’un gouvernement doive agir de la sorte lorsqu’il considère un terrain comme ayant un fort potentiel stratégique pour accueillir des projets», a fait valoir vendredi la porte-parole du ministre, Voyzelle Laurence.

Québec prévoit d’ailleurs des mesures compensatoires en redonnant au milieu agricole l’équivalent de 94 hectares de terrains. Hydro-Québec serait disposée à mettre certains de ses terrains à la disposition d’agriculteurs, a-t-on précisé au Journal.

En mode expansion

Déjà présente à Montréal, Google entend accélérer sa croissance au cours des prochaines années en possédant ses propres centres de données. Actuellement, l’entreprise californienne héberge ses données dans différents centres situés dans la région de Montréal.

L’an prochain, Google emménagera dans de nouveaux locaux deux fois plus grands dans le Quartier international, rue Viger Ouest.

Google prévoit d’ailleurs doubler le nombre d’employés dans la métropole, passant à plus de 300 au cours des prochaines années.

La venue de centres de données de Google à Beauharnois pourrait être payante pour Hydro-Québec. Une puissance de plus de 100 mégawatts (MW) aurait été réservée sur son réseau pour répondre aux besoins de Google à Beauharnois.