/finance
Navigation

Des rénovations pour rendre votre maison plus verte

Energy efficient project
Photo Adobe Stock

Coup d'oeil sur cet article

Vous aimeriez rendre votre résidence un peu plus verte ? Voici des conseils pour faire des rénos écolos.

Personne n’est contre la vertu, et lorsque vient le temps de faire des rénovations, on voudrait tous adopter des pratiques respectueuses de l’environnement. Mais les travaux, ça coûte cher, aussi bien en main-d’œuvre

qu’en matériaux, et les imprévus sont nombreux dans ce domaine. « Quand on est dans le feu de l’action,­­­ les bonnes résolutions peuvent rapidement disparaître en fumée... », souligne Emmanuel Cosgrove, le directeur et porte-parole d’Écoha­bitation, un organisme qui aide les citoyens à rendre leur maison plus saine et écoénergétique. Une bonne planification et des choix réfléchis permettent toutefois de rénover vert sans que cela fasse nécessairement grimper la facture.

Trouver un entrepreneur

Écohabitation propose des noms d’écoentrepreneurs certifiés. Leurs priorités ? L’isolation, la qualité de l’air, l’efficacité énergétique, la gestion des ressources et des déchets. Ils favorisent les matériaux écologiques et locaux, recyclent et tentent de réduire la démolition, car les débris de construction représentent environ 20 % des déchets dans les sites d’enfouissement au Québec.

« Néanmoins, n’importe quel entre­preneur peut réaliser des travaux plus sains et écologiques, du moment qu’il est bien guidé », souligne Emmanuel Cosgrove. Sur le site d’Écohabitation (ecohabitation.com), on trouve d’ailleurs des aide-mémoire téléchargeables pour les différentes pièces de la maison. Ces outils présentent les meilleures pratiques et permettent aussi de faire certifier les travaux.

Rénos vertes 101

Il faut être attentif à certains éléments particuliers lorsque l’on veut rénover de façon écologique. D’abord, on se soucie des matériaux, en choisissant ceux qui ont obtenu une certification écoresponsable et qui sont issus de sources renouvelables, par exemple. Des produits locaux aident aussi à réduire l’empreinte carbone générée par le transport.

Privilégiez également des produits – matériaux, teintures, peintures, vernis, pâtes de calfeutrage, colle, etc. – qui contiennent peu ou pas de composés organiques volatils (COV), afin de préserver la qualité de l’air dans votre maison.

« On peut aussi penser à réduire l’étendue des travaux. Par exemple, pourquoi refaire entièrement les armoires de cuisine, alors qu’on pourrait se contenter de remplacer les portes par des panneaux en bois plein, de bonne qualité, neuves ou récupérées et n’émettant pas de formaldéhyde [un COV] », conseille Emmanuel Cosgrove.

L’isolation – utilisez un isolant certifié – ainsi que des portes et fenêtres de qualité supérieure joueront un rôle crucial dans la performance énergétique de votre maison, en évitant les pertes de chaleur.

La gestion de l’eau est un autre aspect à considérer, notamment en réduisant le débit d’eau avec des appareils appropriés (douche, toilette, lavabo, baignoire).

Une solution de rechange au chauffe-eau traditionnel (thermo­pompe pompe à chaleur, système géothermique, chauffe-eau solaire) pourrait aussi être envisagée.

Obtenir une certification

Vous souhaitez rénover à neuf ou isoler à neuf votre résidence et obtenir une certification LEED ? Écohabitation peut vous guider pour l’obtenir en offrant un service de consultation et d’inspection.

Pour une construction unifamiliale, l’organisme évalue de 2 % à 2,5 % du coût de construction le montant supplémentaire à investir pour obtenir un niveau LEED certifié ou LEED Argent (incluant les surcoûts de construction, l’inscription auprès de l’organisme émetteur et l’accompagnement). Pour sa part, l’homologation Novoclimat concerne uniquement les habitations neuves, et c’est au constructeur d’en respecter les exigences.

Des subventions pour vos travaux

  • Malheureusement, le crédit d’impôt provincial pour les rénovations écologiques RénoVert n’a pas été renouvelé par le gouvernement actuel.
  • Le programme Rénoclimat peut toutefois vous aider à améliorer la performance énergétique de votre maison grâce à de l’accompagnement et à un soutien financier. Certaines municipalités proposent aussi des crédits ou des remboursements, renseignez-vous auprès de la vôtre.
  • Si vous souhaitez remplacer votre vieux système de chauffage ou de chauffe-eau au mazout par un appareil moins polluant, le programme Chauffez Vert pourrait couvrir une partie des coûts. Les ménages à revenus modestes peuvent aussi se prévaloir du programme Éconologis, grâce auquel on peut faire réaliser gratuitement des travaux simples pour améliorer l’efficacité énergétique d’un logement et installer des thermostats électroniques, notamment.
  • Il existe aussi des aides financières pour encourager la construction et l’achat de maisons Novoclimat.
  • Pour en savoir plus : transitionenergetique.gouv.qc.ca/residentiel