/travel/usa
Navigation

Golf en Arizona: à travers les cactus

À Scottsdale, les deux parcours du terrain We-Ko-Pa figurent parmi les plus spectaculaires de  Scottsdale. Très bien soignés, ils offrent un beau défi en plein désert alors qu’il est un des rares terrains qui n’est pas entouré de grandes villas.
Photo courtoisie À Scottsdale, les deux parcours du terrain We-Ko-Pa figurent parmi les plus spectaculaires de Scottsdale. Très bien soignés, ils offrent un beau défi en plein désert alors qu’il est un des rares terrains qui n’est pas entouré de grandes villas.

Coup d'oeil sur cet article

PHOENIX | C’est une autre planète pour tout golfeur. Avec son soleil permanent, sa chaleur, ses décors et ses parcours saisissants, l’Arizona est devenu un choix de plus en plus évident pour les Québécois.

Ce n’est pas pour rien que la région de Phoenix est surnommée la « vallée du soleil ».

Il fait beau, très beau.

Il pleut environ six fois moins qu’au Québec. Les mois de juin, juillet et août sont toutefois difficiles à tolérer alors que les moyennes franchissent les 40 degrés. De novembre à janvier, les matins peuvent être froids, mais vous serez probablement en t-shirt l’après-midi.

Notre séjour était en mai. C’était censé être trop chaud. Pas une goutte de pluie, il faisait entre 25 et 35. Honnêtement, c’était parfait. Juste assez chaud pour mieux oublier l’hiver qu’on venait de passer.

Le parcours Gold Canyon, à l’est de Scottsdale, est plus montagneux et assez difficile. Les vues panoramiques qu’il offre sont à couper le souffle,  chaque trou méritant une photo.
Photo courtoisie, Jean-Nicolas Blanchet
Le parcours Gold Canyon, à l’est de Scottsdale, est plus montagneux et assez difficile. Les vues panoramiques qu’il offre sont à couper le souffle, chaque trou méritant une photo.

Paysage

C’est ça qui vaut le détour. C’est ça qui attire autant de golfeurs. Ce sont des décors qui ne ressemblent à rien d’autre. Les paysages désertiques aux allures lunaires transforment complètement l’expérience. Presque chaque trou mérite une photo en souvenir. Le désert offre d’innombrables vues panoramiques et les terrains sont conçus pour les mettre en valeur, avec quelques cactus qui cachent un peu l’horizon.

D’ailleurs, des forêts de cactus, c’est impressionnant, même si notre balle a décidé qu’elle voulait la visiter. Si les road runners (grands géocoucous), qu’on voit partout, ne semblent pas inquiets de s’y aventurer, il est préférable de sortir une autre balle. Des serpents ? Oui. Un m’a d’ailleurs convaincu de grimper assez rapidement sur ma voiturette.

Solide skieur, Carol Leduc a démontré qu’il était aussi tout un golfeur sur le parcours Ventana Canyon, un 36 trous sublime à Tucson. Impossible de ne pas considérer ce parcours dans la région.
Photo courtoisie
Solide skieur, Carol Leduc a démontré qu’il était aussi tout un golfeur sur le parcours Ventana Canyon, un 36 trous sublime à Tucson. Impossible de ne pas considérer ce parcours dans la région.

Pour les québécois

L’Arizona n’a pas toujours été une destination si courue par les Québécois. L’importance des coûts, la complexité du voyage et le manque d’offre d’hébergements abordables décourageaient les golfeurs d’ici, qui préféraient notamment la Floride pour une fraction du prix.

Cette époque est révolue. Avec les nombreux vols directs Montréal-Phoenix chaque semaine, vous pourrez déjeuner à Montréal et jouer un 18 trous en après-midi. Les offres d’hébergement ont explosé et sont, donc, moins chères.

Pour donner une idée, pour moins de 2000 $ (taxes incluses), vous pourrez avoir votre vol, un véhicule, un condo 7 nuits et cinq rondes de golf sur des terrains splendides.

Le développement des ententes avec les groupes de voyages québécois et les acteurs de l’industrie touristique en Arizona permettent d’offrir des forfaits à des prix beaucoup plus abordables.

« La clientèle canadienne et québécoise est en constante progression et représente un marché important pour nous », explique Nicole Krekeler, de l’Office du tourisme de Scottsdale. « On veut continuer de travailler pour vous convaincre de venir nous visiter », ajoute-t-elle.

À Scottsdale, les deux parcours du terrain We-Ko-Pa figurent parmi les plus spectaculaires de  Scottsdale. Très bien soignés, ils offrent un beau défi en plein désert alors qu’il est un des rares terrains qui n’est pas entouré de grandes villas.
Photo courtoisie

Terrains

Il y a près de 300 parcours en Arizona, dont 200 dans la grande région de Phoenix, puis une trentaine au sud dans la splendide ville de Tucson.

Les options sont ainsi très nombreuses. Non, ce ne sont pas tous des parcours pour experts. Évidemment, si vous voulez de bons défis pour mettre à l’épreuve votre humilité, aucun doute que vous serez servis.

Lors de notre visite à Scottsdale, nous avons foulé le Gold Canyon, un parcours montagneux spectaculaire et le We-Ko-Pa, qui figure parmi les plus beaux de la région.

C’est un 36 trous époustouflant.

À Tucson, nous avons joué le Ventana Canyon et l’Arizona National. Le premier était mieux soigné, mais le deuxième était quelque chose. Moins dispendieux, car il est en relance après des années plus difficiles, il vaut le coût.


► Notre journaliste s’est rendu en Arizona à l’invitation de Voyages Gendron.

Scottsdale ou Tucson ?

Non, ne pas aller à Scottsdale dans un voyage en Arizona, ce n’est pas un crime.

Certes, Scottsdale est bien plus populaire. C’est une ville extraordinaire qui se développe à une vitesse folle avec tous les riches Américains, acteurs et vedettes du sport qui s’y installent. Des terrains prestigieux, il y en a un paquet. C’est un paradis du golf.

Mais pour vivre l’expérience de jouer en Arizona, Tucson est aussi impressionnante, et ce, souvent à moindre coût.

Située à 1 h 45 au sud de Phoenix, Tuscon est une magnifique petite ville aux fortes influences mexicaines (la frontière est à deux heures au sud). Si vous voulez voir des cactus, vous serez d’ailleurs mieux servi à Tucson. Notre hébergement à Tucson était The Greens at Ventana Canyon. En pleine nature, il offre des condos abordables idéals pour les golfeurs qui veulent bien relaxer avec un barbecue et la piscine après une ronde à la chaleur.

Si vous allez en Arizona pour le golf, les différences sont donc plutôt minimes. Pour les autres activités, c’est différent. Scottsdale a son petit centre-ville très animé la nuit avec plusieurs restaurants, bars et discothèques. Nous y étions en plein cœur au Hyatt Place Old Town, un hôtel parfait offrant de vastes condos spacieux. Puisque la ville est collée sur Phoenix, vous avez, tout près, la LNH, la NFL, la NBA et le baseball majeur.