/sports/hockey
Navigation

L’Océanic prend sa revanche

Rimouski remporte la 2e partie à Baie-Comeau, 5 à 3

Inspiré en attaque par les deux buts de Jacob Kelly (numéro 10), l’Océanic de Rimouski a savouré une douce revanche, samedi après-midi, quand il a pris la mesure du Drakkar de Baie-Comeau par la marque de 5-3.
Photo Denis Thibault Inspiré en attaque par les deux buts de Jacob Kelly (numéro 10), l’Océanic de Rimouski a savouré une douce revanche, samedi après-midi, quand il a pris la mesure du Drakkar de Baie-Comeau par la marque de 5-3.

Coup d'oeil sur cet article

BAIE-COMEAU | L’Océanic de Rimouski a savouré une douce revanche, samedi après-midi, quand il a pris la mesure du Drakkar de Baie-Comeau par le pointage de 5-3 devant 1606 amateurs réunis au centre Henry-Leonard.

Battus en tirs de barrage la veille, les hommes de Serge Beausoleil ont débuté le match en force et ont vite imposé leur tempo au cours des 40 premières minutes de jeu.

Après avoir vu les locaux ouvrir la marque à la suite d’une maladresse du défenseur Anthony D’Amours, les visiteurs n’ont pas mis de temps à répliquer avec quatre buts sans riposte, dont trois au cours de la deuxième période.

Beaucoup moins dynamiques que la veille, les vikings du navire ont connu des moments difficiles et leurs nombreux revirements en défensive ont permis à leurs rivaux de prendre leur élan.

Accusant un recul de trois buts, les joueurs du Drakkar ont donné une petite poussée au dernier tiers et ont retrouvé leurs jambes pour réduire l’écart à un seul filet.

Trop patients

Première étoile du match, l’attaquant Jacob Kelly a toutefois rompu tout espoir, en fin de rencontre, quand il a inscrit son deuxième but du match à la suite d’une belle passe de son coéquipier russe Dmitry Zavgorodniy.

« C’est vrai que le début de la partie n’a pas été facile et c’est notre faute à nous. Les joueurs ont voulu être trop patients avec la rondelle, cela a ralenti le jeu et ils en ont vite profité de l’autre côté », a reconnu l’entraîneur-chef Jon Goyens.

Même s’il a souligné l’effort et la combativité des siens au cours de la troisième période, le pilote a convenu que cette poussée a été trop tardive. « Avec nos erreurs, nous leur avons donné au moins trois des cinq buts et, contre une telle équipe, tu ne peux pas jouer de cette façon pendant deux périodes sur trois. »

Dans le clan ennemi, Serge Beausoleil a fort apprécié la réaction de sa troupe, qui a démarré la partie en trombe. « On voulait bien partir comme la fin du match de la veille et les gars ont bien répondu. On savait qu’ils pouvaient revenir, mais tout le monde est resté calme et on repart d’ici avec trois points sur quatre », a résumé le pilote avec satisfaction.

En bref

Outre Jacob Kelly, Adam Raska, Zachary Massicotte et Nathan Ouellet ont déjoué le gardien Dakota Lund-Cornish, généreux sur au moins deux buts... Féliks Morozov, Raivis Ansons et Brandon Frattaroli ont répliqué face à Colton Ellis, encore solide devant le filet des siens.