/sports/racing
Navigation

Pour des adieux mémorables

Des bourses alléchantes et un plateau relevé pour la dernière course à Saint-Eustache

Présents à Loudon hier en série NASCAR Pinty’s, Alex Guénette, Mathieu Kingsbury et Alex Labbé s’affronteront cet après-midi à l’occasion de la dernière course de stock-car de l’histoire présentée à l’Autodrome Saint-Eustache.
Photo Louis Butcher Présents à Loudon hier en série NASCAR Pinty’s, Alex Guénette, Mathieu Kingsbury et Alex Labbé s’affronteront cet après-midi à l’occasion de la dernière course de stock-car de l’histoire présentée à l’Autodrome Saint-Eustache.

Coup d'oeil sur cet article

LOUDON, New Hampshire | Près d’une quarantaine de bolides inscrits et une bourse totale de plus de 50 000 $. La dernière course de stock-car de l’histoire disputée à l’Autodrome Saint-Eustache promet d’être mémorable cet après-midi.

Cette épreuve de la série LMS (Late Model Sportsman), dont le signal du départ sera donné à 16 h, regroupera la crème de la spécialité, dont plusieurs sont des candidats logiques à la victoire.

« Ils seront tous là pour ce dernier rendez-vous, a indiqué Alan Labrosse, le propriétaire du complexe qui fermera ses portes définitivement le 13 octobre. Nous avons mis le paquet pour attirer les meilleurs pilotes et ils ont répondu en grand nombre à notre invitation. »

Le grand vainqueur deviendra non seulement le dernier pilote à soulever un trophée en stock-car à Saint-Eustache, mais il pourrait aussi mettre la main sur un chèque de 20 000 $ au terme de la course de 200 tours.

Une bourse à la... mi-course

« C’est du jamais-vu au Québec, a poursuivi Labrosse. Nous voulons innover pour nos... adieux, et je pense que les spectateurs auront droit à tout un spectacle. »

Le gagnant est assuré d’une bourse de 15 000 $. Une neutralisation est prévue à la mi-course et le meneur de cette première tranche méritera un montant de 5000 $ additionnel.

« C’est comme s’il y avait plusieurs courses pendant la même... course, prétend Labrosse. C’est certain que ça risque de jouer dur surtout dans les 50 derniers tours. »

Les drapeaux jaunes qui seront agités en raison des incidents en piste lors de ces 50 tours ne seront d’ailleurs pas comptabilisés.

Duo de pilotes

Autre démarche inédite en stock-car, des équipes formées de deux pilotes (dont l’un deux devra obligatoirement parcourir un minimum de 40 tours sur les 200) participeront à la compétition. Le meilleur tandem à l’arrivée se partagera une autre bourse de 5000 $ !

Six équipages sont déjà engagés dont l’un sera composé de Jacques Guénette âgé de 73 ans qui est le grand-père d’Alex. Il fera équipe avec son fils Hugues.

Aux dernières nouvelles, 38 voitures étaient inscrites, dont 26 en catégorie LMS. Il convient de mentionner que les bolides Sportsman, au nombre de 12 actuellement, seront également autorisés à prendre le départ.

Les pilotes devront se qualifier pour obtenir une place sur la grille de départ qui réunira 28 voitures.

« Je me réserve le droit d’ajouter deux autres participants pour la course si une tête d’affiche, par exemple, est victime d’une malchance en qualifications, a fait savoir Labrosse. Quelques pilotes américains pourraient aussi faire le déplacement. »

Le plateau relevé comportera les noms d’Alex Labbé, Raphaël Lessard, Patrick Laperle, Jean-François Déry, Alex Guénette, Dany Trépanier, Jonathan Bouvrette, Mathieu Kinsbury, Samuel Charland, Steve Côté, David Michaud, Martin Latulippe et notamment le... vénérable Claude Leclerc qui préfère taire son âge.