/finance/opinion/columnists
Navigation

Remboursez-nous les 1,5 G$

Coup d'oeil sur cet article

Avec son projet de loi 34 réformant la fixation des tarifs d’électricité, le gouvernement caquiste tente de nous faire croire qu’il nous remboursera les 1,5 milliard de dollars de trop-perçus qu’Hydro-Québec est venue chercher dans nos poches dans le passé. Et que François Legault avait lui-même qualifié de « vol » lorsqu’il était dans l’opposition.

Le gouvernement Legault propose, dans un premier temps, de nous accorder un rabais de 500 millions de dollars sur notre facture d’Hydro. C’est concret, rien à redire là-dessus­­­. C’est de l’argent sonnant !

Mais... quant à la somme restante des trop-perçus, soit rien de moins qu’un milliard de dollars, le gouvernement caquiste nous la rembourserait par l’entremise de l’effet multiplicateur du manque à gagner que représente un gel des tarifs d’Hydro en 2020.

Oh boy ! Voici donc la mécanique de ce milliard $ que le gouvernement Legault prétend nous redonner sans qu’on en voie la... couleur. Y’a de la magie là-dedans !

LE CALCUL TORDU

De concert avec Hydro-Québec, le gouvernement caquiste évalue à 195 millions $ la valeur du « rabais » que représentera le gel des tarifs d’électricité en 2020, c’est-à-dire pour la période allant du 1er avril 2020 au 31 mars 2021. Il calcule que ce montant de 195 millions $ représente le manque à gagner que subit Hydro en n’augmentant pas les tarifs en fonction de l’inflation.

Arrive par la suite l’effet multiplicateur dudit « rabais » de 195 millions $ qu’il prévoit accorder pour l’année 2020. Il ne se casse pas la tête. Le gouvernement multiplie par cinq ans ce manque à gagner de 195 millions $, tout en y ajoutant l’inflation. Résultat ? Cela donne le chiffre magique de 1 milliard $.

Voilà, le tour est joué. Et c’est ainsi que, sans nous rembourser concrètement une cenne du milliard $ restant qu’on nous a piqué avec les trop-perçus d’Hydro-Québec, le gouvernement Legault se vante d’être juste et équitable envers nous.

FAUSSE ROUTE

À mes yeux, François Legault et son ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles, Jonatan Julien, prennent le client d’Hydro pour un « naïf » avec cette méthode hautement tordue du remboursement du milliard $ de trop-perçus.

Ma recommandation ? Que le gouvernement Legault force Hydro-­Québec à rembourser la somme totale de 1,5 milliard $ de trop-perçus au moyen d’un vrai rabais appliqué directement sur la facture d’Hydro. Pas de tataouinage avec un gel des tarifs en 2020 et son ridicule effet multiplicateur sur cinq ans.

RÉFORME À REPENSER

La réforme visant la fixation des tarifs d’électricité selon le taux d’inflation pour les années 2021 à 2024 n’est pas à l’avantage des clients d’Hydro, contrairement à ce que laisse entendre le ministre Jonatan Julien en défendant sa réforme.

Depuis 2016, les hausses annuelles de tarifs autorisées par la Régie de l’énergie étaient nettement inférieures à l’inflation. Avec la réforme, la Régie va perdre son pouvoir de fixer annuellement les tarifs d’Hydro. Il ne lui sera autorisé de les fixer qu’une fois tous les cinq ans. Cette réforme défavorise le client d’Hydro au profit du gouvernement et de sa vache à lait, Hydro-Québec.

C’est inacceptable !