/entertainment
Navigation

Dans l’ombre d’un événement de course

Dans l’ombre d’un événement de course
Photo Adobe Stock

Coup d'oeil sur cet article

Les événements de course gagnent le cœur des coureurs. C’est bien facile à comprendre puisque, comme une grande amie, la course amène sa bonne humeur, elle est agréable, de bonne compagnie et permet d’être en santé. Avec ses attributs, il peut être normal d’avoir cette envie de la célébrer ou de célébrer avec elle ! Voilà que lors de ces événements, ces grandes fêtes où les athlètes et leur amie-la-course sont invités, plusieurs personnes dévouées travaillent dans l’ombre. Voyons qui se cache à l’envers du décor et célébrons tout autant leur importance.

L’organisation

Qu’elle soit composée d’une ou de plusieurs personnes, l’organisateur ou l’équipe organisatrice d’une course en contexte d’événement, appelée l’organisation, est son cœur.

Sans le cœur, disons que la vie de l’événement n’est pas possible. À générer plusieurs battements par minute, principalement les journées précédant l’événement, l’organisation agit en tant que chef d’orchestre.

Courir est généralement assez simple, mais quand un ensemble de sportifs souhaitent le faire pour aller au bout d’eux-mêmes dans une idée de performance, il faut penser à tout, entre autres, à faciliter le processus d’inscription, gérer le budget, conclure des partenariats, nourrir et abreuver adéquatement les coureurs, baliser le parcours, permettre aux spectateurs d’être de bons motivateurs, récompenser les athlètes et, à mettre à l’avant-plan, créer une ambiance du tonnerre !

L’organisateur ou l’équipe organisatrice d’une course, quelques mois avant ledit événement, courent souvent eux-mêmes un marathon... d’organisation !

L’équipe médicale

Toujours prête, l’équipe médicale est indispensable à la sécurité des athlètes. Même si la course garde théoriquement en forme, le fait de se mobiliser peut aussi contraindre le corps à de moins belles surprises.

L’équipe médicale est généralement composée de différents professionnels de la santé et de secouristes préparés à plusieurs éventualités.

Au site de départ et d’arrivée, on retrouve souvent physiothérapeutes et massothérapeutes qui n’attendent que d’utiliser leurs mains pour que les coureurs blessés et endoloris remontent rapidement sur leurs pattes.

Dans les événements dits de longue distance, les professionnels en réadaptation se retrouvent même aux stations de ravitaillement question de donner un petit « oumf » aux coureurs habités de petits bobos suffisamment présents pour être sentis, mais pas assez pour faire en sorte d’arrêter.

Pour les distances hors norme, les 40 kilomètres et plus, des secouristes d’urgence, souvent compétents en milieux éloignés, sont aux aguets partout sur le parcours. Et, il faut souligner qu’un médecin n’est jamais très loin !

Les bénévoles

Que dire de ces humains incroyables qui donnent, dans le meilleur des mondes qui partagent, quelque chose de si précieux : leur temps.

Faisons-nous un devoir de coureur de toujours prendre le temps de les remercier ! Sans eux, les événements n’auraient tout simplement pas lieu.

Donner, c’est recevoir... Les bénévoles l’ont compris ! Et le bénévolat en famille est de plus en plus en vogue. Quelle belle activité vivante !

Sachant que lorsqu’il y a de l’ombre il y a beaucoup de lumière, je lève mon chapeau à tous ceux qui sont dans l’ombre de la lumière qu’est la course !