/opinion/columnists
Navigation

La solution est aussi entre nos mains

Coup d'oeil sur cet article

Vendredi prochain, à l’occasion de la venue de sainte Greta, des milliers de personnes manifesteront pour demander au gouvernement Legault d’adopter des politiques pro-environnementales plus costaudes.

Effectivement, le gouvernement doit collaborer et prendre les avertissements des scientifiques au sérieux. Mais qu’en est-il de notre responsabilité personnelle ?

UN SELFIE AVEC GRETA

Exemple : les téléphones cellulaires.

Chaque fois que nous envoyons un message texte, que nous téléchargeons une photo ou que nous passons un coup de fil, nous passons par un centre de données.

Or, ces centres de données (qui fonctionnent 24 heures par jour, sept jours par semaine) consomment beaucoup d’énergie.

On dit que si rien ne change, en 2040, les émissions de nos téléphones pourraient générer 14 % des émissions globales de GES, soit l’équivalent de l’empreinte écologique du secteur des transports à l’heure actuelle.

Vous avez bien lu : dans 20 ans, nos cellulaires causeront autant de dommages à l’environnement que toutes les autos, tous les camions et tous les trains qui circulent actuellement sur nos routes.

C’est énorme.

Combien de manifestants auront un cellulaire à la main, le 27 septembre – ne serait-ce que pour se prendre en selfie avec Greta ?

Pas besoin du gouvernement pour attaquer ce problème.

On n’a qu’à ne plus utiliser notre cellulaire, c’est tout.

Mais on ne le fera pas. Car on est accroc.

POLLUER CONTRE LA POLLUTION

Selon certaines études, internet serait responsable de 4 % des émissions de CO2, soit plus que le secteur aéronautique.

Or, combien de manifestants surferont sur internet, le 27 septembre prochain ?

Là encore, pas besoin du gouvernement pour régler ce problème.

On a juste à moins utiliser internet.

Sophie et Richard ne sont pas bons aux fourneaux, mais ils savent cuisiner leurs invités! Invitez-vous à la table de Devine qui vient souper? une série balado originale.

Combien de ces manifestants se rendront à leur lieu de rendez-vous en auto ? En autobus ? Combien d’entre eux mangent de la viande ?

Combien portent des vêtements qui ont été fabriqués à l’étranger, donc transportés en avion ?

C’est facile, de pointer le gouvernement du doigt et de le rendre responsable de tous nos problèmes, petits et grands.

Mais c’est pas mal plus difficile de changer nos comportements.

Pourtant, tout part de là.

Tu veux que les enfants soient mieux traités au Québec ? Commence par bien traiter les tiens et ceux de tes voisins.

Si chacun passait le balai devant sa maison, la ville serait plus propre.

Le 27 septembre, des milliers de manifestants vont militer contre la pollution... en polluant.

C’est comme les gens qui utilisent Facebook pour partager des textes dénonçant les atteintes à la vie privée.

Duh !

L’OFFRE ET LA DEMANDE

Quel modèle d’automobile se vend le plus au Québec ?

Le Ford F-150. Un monstre.

Ça, c’est la réalité. Et tant qu’il va y avoir une demande pour ce genre de véhicules, il va y avoir une offre.

Nous voulons que le gouvernement lutte contre l’obésité ? Commençons par arrêter de manger comme des porcs.

Vous trouvez que le gouvernement ne protège pas suffisamment la langue française ? Commencez par ne pas dépenser votre argent dans les commerces où l’on vous aborde en anglais, vous allez voir, avec le temps, ça va changer.

Oui, le gouvernement peut faire une différence.

Mais bien souvent, la solution est entre nos mains.