/sports/hockey/canadiens
Navigation

Hudon s’accroche

L’attaquant tente de faire sa place avec le grand club en jouant avec intensité

Maple Leafs c. Canadiens
Photo Martin Chevalier Charles Hudon a goûté à la médecine de Jordan Schmaltz.

Coup d'oeil sur cet article

Charles Hudon a toujours décrit sa propre situation avec réalisme. Il sait qu’il se bat pour sa survie avec le Canadien.

S’il cherche encore à mêler les cartes et revenir dans les bonnes grâces de Marc Bergevin et de Claude Julien, l’ailier de 25 ans a parfois l’impression que le tapis lui glisse sous les pieds.

« Cette année, je suis plus calme, a dit Hudon après le revers de 3 à 0 contre l’équipe B des Maple Leafs de Toronto. Je fais mes petites choses. Je ne veux pas trop me placer de pression sur les épaules. Je joue mon match, je veux bien patiner et créer des occasions. On verra pour la suite. Je contrôle seulement ce que je peux contrôler. Pour la suite, c’est l’autre côté qui dictera de mon sort.

« J’aimerais avoir des points, marquer des buts, a-t-il continué. Je souhaiterais en avoir un paquet. Je n’y arrive pas. C’est une facette que je voudrais améliorer. Mais je dois aussi bien jouer des deux côtés de la patinoire. Je dois jouer avec intensité et je trouve que je le fais. J’ai aussi plus de rapidité. »

Quatre en cinq

Hudon partait de loin à son arrivée au camp. Le numéro 54 s’était retrouvé dans les gradins à partir du 19 février dernier. En fin de saison, il ne faisait plus partie des plans du CH. Cet été, le Québécois a perdu 17 livres afin d’être plus rapide.

Julien l’a utilisé dans quatre des cinq premiers matchs préparatoires. S’il ne parvient pas à gagner la confiance de sa propre équipe, Hudon espérera attirer l’attention d’une des 30 autres équipes. En réalité, le camp pourrait lui servir d’audition s’il doit passer par le ballottage.

Evans à Laval

Bien qu’il ait été
retranché après le match de lundi,
Jake Evans a connu un bon camp
d’entraînement.
Photo Martin Chevalier
Bien qu’il ait été retranché après le match de lundi, Jake Evans a connu un bon camp d’entraînement.

Jake Evans rejoindra le Rocket la tête haute. Il a gagné des points à ce camp en démontrant qu’il n’est pas loin de la LNH.

« Il y a une très belle progression dans son camp, a noté Julien. On l’a fait jouer en infériorité numérique et il était très bon à plusieurs reprises. Il s’en va dans la bonne direction, mais il aura besoin de plus de temps dans les mineures. »

Message de la LNH

Placé devant le filet de Charlie Lindgren, Tyler Gaudet a payé le prix.
Photo Martin Chevalier
Placé devant le filet de Charlie Lindgren, Tyler Gaudet a payé le prix.

Même s’il n’y avait aucun enjeu dans ce match, Julien a contesté le deuxième but des Leafs, celui de Darren Archibald, pour une obstruction contre Charlie Lindgren. L’entraîneur en chef du CH n’a pas remporté sa cause et il a écopé d’une punition en raison d’un nouveau règlement.

Kenny Agostino a servi une solide mise en échec à Johs Brook.
Photo Martin Chevalier
Kenny Agostino a servi une solide mise en échec à Johs Brook.

« J’ai dit aux arbitres qu’il y a une ligne très fine et que je veux protéger mon gardien, a souligné Julien. Il y avait un joueur dans son cercle. Mais c’est pratiquement toujours 50-50 quand tu y vas d’une contestation pour obstruction contre le gardien. Maintenant, je me pose la question à savoir comment je pourrai contester un but quand il y a un risque de punition. C’est comme si on envoyait comme message de ne pas contester et de se baser sur la décision sur le jeu. »