/elections
Navigation

Une candidate lance un appel à la civilité face à une pancarte aux propos violents

Karen McCrimmon, candidate libérale dans Kanata-Carleton
Photo Agence QMI/Toronto Sun, Veronica Henri Karen McCrimmon, candidate libérale dans Kanata-Carleton

Coup d'oeil sur cet article

OTTAWA – Une candidate libérale de la région de la capitale nationale fédérale a lancé un appel au calme, lundi, dans la foulée de l’apparition d’une pancarte semblant inviter à la violence. 

Sur une affiche improvisée qui a été placée à côté de celle, officielle, de la candidate conservatrice Justina McCaffrey, on peut lire un message suggérant que des libéraux se feront tirer dessus. 

Une photo de l’écriteau a été publiée sur Twitter par Karen McCrimmon, la candidate libérale dans cette circonscription, Kanata-Carleton. 

 

«Je dois avouer que cela m’a donné du fil à retordre, mais j’ai décidé qu’en restant silencieuse, je n’aurais pas agi correctement vis-à-vis de mon équipe ni de ma conviction qu’il faut faire la politique avec civisme», a dit Mme McCrimmon, en anglais, par le biais du même réseau social. 

«Quand nous voyons un exemple d’intolérance ou un message suggérant de la violence, nous devons les affronter», a-t-elle ajouté. 

La conservatrice Mme McCaffrey a abondé dans le même sens en répondant directement à la publication de sa rivale libérale. 

«Je ne pourrais être plus d’accord [...] Les menaces de violence politique n’ont pas leur place dans notre démocratie», a-t-elle réagi en indiquant que son équipe de campagne s’apprêtait à retirer leur pancarte électorale officielle qui se trouvait à côté de l’affiche improvisée. 

Rappelons que Mme McCaffrey a été pointée du doigt récemment, quand les libéraux ont partagé une vidéo de 2013 dans laquelle on peut la voir en pleine conversation avec la figure de l’extrême droite Faith Goldy. La candidate conservatrice semble lui vanter une idée de concept de télé-réalité.