/news/transports
Navigation

Côte-Nord et Charlevoix: mobilisation en faveur du pont sur le Saguenay

Des décideurs de la Côte-Nord et de Charlevoix font valoir leurs arguments

Côte-Nord et Charlevoix: mobilisation en faveur du pont sur le Saguenay

Coup d'oeil sur cet article

Des élus et des représentants de la société civile de la Côte-Nord et de Charlevoix se sont mobilisés, jeudi, en faveur de la construction du pont sur le Saguenay et pour l’achèvement de la route 138 reliant le Québec à Terre-Neuve.

C’est le message qui a été porté, à Québec, en marge du congrès de la Fédération canadienne des municipalités (FCM) ayant débuté jeudi.

« Le trafic doit être fluide sur la Côte-Nord. On attend ça depuis des décennies. Le momentum n’a jamais été aussi bon. Nous avons une Côte-Nord mobilisée comme elle ne l’a jamais été, un gouvernement qui dit être celui des régions et un fédéral qui dit qu’il va être là si le Québec priorise (le projet) », s’est exprimé Réjean Porlier, maire de Sept-Îles, en point de presse.

Selon lui, « il faut poser des gestes pour réellement occuper le territoire. Avec un peu de vision et d’ambition, tout le monde va comprendre que c’est bon pour tout le Québec. »

Entre 300 et 500 millions $

D’après les responsables de la Société du pont sur le Saguenay, une telle infrastructure de 1,4 km de long coûterait entre 300 et 500 millions $, bien loin du 1 milliard $ évoqué récemment.

D’après eux, un pont désenclaverait la Côte-Nord et permettrait aux entreprises et aux citoyens d’éviter les longues heures d’attente causées par le service des traversiers, entre Tadoussac et Baie-Sainte-Catherine.

« C’est tellement frustrant ce qu’on vit. On veut que le gouvernement accélère les travaux du bureau de projet. On est convaincu que ça va être rentable. C’est même pas une dépense que ça va donner, mais une économie grâce à toute l’activité économique que ça va générer », a indiqué Marc Gilbert, président de la Société du pont sur le Saguenay.

« Plusieurs engagements »

Le débat à propos du pont sur le Saguenay s’est transporté plus tôt cette semaine à l’Assemblée nationale. Ce projet est inscrit au Plan québécois des infrastructures (PQI) depuis trois ans, mais aucun échéancier précis pour le réaliser n’a été communiqué pour le moment.

« Vous comprendrez, on a plusieurs engagements. On a bonifié le PQI de 15 G$, on a des promesses à réaliser. Au-delà de tout ça, quand j’aurai d’autres bonnes nouvelles à annoncer, je le ferai pour le pont de Saguenay » a affirmé le ministre des Transports, François Bonnardel, mardi.