/sports/hockey
Navigation

Quatre artères bloquées à 100%

L’opération à coeur ouvert de Guy Lafleur s’est bien déroulée

Opéré à coeur ouvert jeudi, Guy Lafleur  aura besoin de quelques mois de convalescence avant de reprendre ses activités publiques.
Photo d'archives, Chantal Poirier Opéré à coeur ouvert jeudi, Guy Lafleur aura besoin de quelques mois de convalescence avant de reprendre ses activités publiques.

Coup d'oeil sur cet article

Guy Lafleur, vous le savez ce matin, va bien. Opération parfaitement réussie. Il aura un beau zipper sur la poitrine mais est-ce qu’on s’en fout.

Le miracle, c’est que Guy Lafleur ne soit pas mort avant de rencontrer son médecin. « Mon père avait quatre artères bloquées à 100 pour cent. Complètement bloquées. Et la cinquième artère l’était à 85 pour cent. Guy fonctionnait à 15 sur 500, c’est pas croyable », m’expliquait Martin Lafleur jeudi après-midi.

Son père était revenu en salle de réveil et tout s’était bien passé. Il était entré en salle d’opération un peu après sept heures et demie pour la préparation.

L’opération à cœur ouvert proprement dite avait pris moins de deux heures. Un quintuple pontage.

Un peu de fatigue

Mais personne ne comprend trop. Normalement, Guy Lafleur aurait dû se traîner, écrasé par l’épuisement. « Même pas, il lui arrivait de sentir un peu de fatigue mais rien de grave. Le vrai signe, c’est qu’il sentait comme une légère brûlure à la poitrine quand il forçait beaucoup. Pour le reste, il était très actif comme d’habitude », de dire Martin.

Personne ne s’inquiétait mais après coup, sa famille est bien consciente que Guy Lafleur avait fumé à peu près toute sa vie adulte et qu’une sa carrière de joueur terminée, il n’avait jamais fréquenté le gymnase. Il a joué des centaines de matchs avec les anciens Canadiens et c’était là le gros de ses exercices.

« Mais les médecins n’en reviennent pas de sa condition physique. Un autre que lui... », de murmurer son fils.

C’est un soulagement extraordinaire pour toute la famille Lafleur. Lise, sa femme, Martin et Mark ses fils, ont vécu une nuit d’angoisse avant l’opération. Et jeudi au CHUM, tout le monde avait retrouvé le sourire.

Dans le cas de Lafleur, on parle d’une convalescence de quelques mois. Normalement, il devrait reprendre ses activités avec une énergie nouvelle.

Tout un peuple inquiet

La nouvelle que Guy Lafleur subirait un quadruple pontage, devenu quintuple, a touché la presque totalité des Québécois. Partout, les gens s’informaient et avaient hâte d’avoir des nouvelles de leur enfant chéri.

Les gens de 45 ans et plus, le connaissaient puisqu’il était leur idole, les autres avaient appris à l’aimer en écoutant leurs parents raconter les exploits du Démon blond.

Toute la journée, que ce soit Mario Dumont à Qub, Éric Duhaime au 93 FM à Québec ou Georges Laraque au 91,9, sans parler des Partants et du 5 à 7, les animateurs et leurs auditeurs ont longuement parlé de Flower.

C’était chaleureux. C’était dit avec cœur.

DANS LE CALEPIN

J’espère que l’Armada de Blainville va inviter Lafleur pour une mise au jeu officielle quand il va aller mieux.

Je n’ose penser à un plus gros club...