/news/currentevents
Navigation

Bris de condition: Martin Pouliot arrêté à nouveau

Coup d'oeil sur cet article

En attente de son procès, l’ancien animateur Martin Pouliot a été arrêté une nouvelle fois par la police de Québec pour non-respect des conditions liées à la conduite de son véhicule.  

L’homme de 48 ans aurait contrevenu à l’une de ses conditions de remise en liberté. Il aurait conduit sa voiture en dehors des heures permises par le tribunal.  

Lors de sa brève comparution vendredi après-midi, la poursuite s’est opposée à sa remise en liberté. Pouliot reviendra devant le juge lundi après-midi pour la suite des procédures, mais il devra passer la fin de semaine derrière les barreaux. Son avocat a brièvement confirmé ces informations.  

La nuit  

Vers 3 h 10 la nuit dernière, la police de Québec a intercepté l’ex-animateur près du boulevard Pierre-Bertrand et de la rue Beaucage, à Vanier. Selon les conditions qui lui sont imposées, il ne peut conduire que pour le travail, et seulement entre 6 h et 22 h.  

Il est accusé de conduite avec les capacités affaiblies causant des lésions à une automobiliste. Son procès d’une dizaine de jours est prévu en mars 2020.  

Depuis octobre 2017, Martin Pouliot fait face à trois chefs d’accusation, soit de conduite avec les facultés affaiblies, de conduite avec plus de 80 mg d’alcool par 100 ml de sang et de conduite dangereuse ayant causé des lésions à une femme de 37 ans.  

En mars 2020  

Il aurait brûlé un feu rouge au petit matin dans le secteur de Neufchâtel. Son VUS aurait percuté la voiture d’une mère de famille à l’intersection du boulevard Johnny-Parent et du boulevard Saint-Jacques. La victime, conductrice d’autobus du Réseau de transport de la Capitale (RTC), avait subi de graves blessures.  

L’avocat de la Couronne a indiqué qu’une douzaine de témoins se feraient entendre, dont la victime qui n’a cependant que « très peu de souvenirs de l’événement ».