/travel/quebec
Navigation

Voir du paysage sans auto

Au lac Monroe, dans le parc national du Mont-Tremblant.
Photo courtoisie, Nathalie Photographie Au lac Monroe, dans le parc national du Mont-Tremblant.

Coup d'oeil sur cet article

En partance de Montréal, Navette-Nature, appelée familièrement NANA, assure le transport en autobus vers une dizaine de sites naturels, dont le parc national du Mont-Tremblant et le parc national de la Mauricie.

Ça coûte à peine plus cher que l’essence qu’il faut en auto pour le trajet aller-retour. Même les frais d’entrée dans les parcs sont inclus.

Catherine et Sarah

L’idée est venue de deux jeunes femmes dans la vingtaine. Alors qu’elle travaillait comme étudiante au Centre Infotouriste dans le centre-ville de Montréal, Catherine Lefebvre a constaté le peu de services de transport vers les grands espaces.

Ayant elle-même eu la chance de passer souvent des vacances familiales en pleine nature, elle a eu le désir de rendre lacs et forêts accessibles à plus de monde. Ainsi a été fondée NANA en 2016, avec son amie Sarah Bernard-Lacaille, une grande sportive et une voyageuse aguerrie.

Au cours de ses périples dans une vingtaine de pays, Sarah a eu l’occasion d’expérimenter plusieurs services de transport, une expertise qui lui sert pour la navette.

Panorama au parc national de la Mauricie.
Photo courtoisie, Nathalie Photographie
Panorama au parc national de la Mauricie.

En autobus

Le transport se fait en autobus scolaire pour plusieurs raisons. Tout d’abord, des véhicules sont disponibles lors des congés. Il n’a donc pas été nécessaire d’acheter un autobus, ce qui a permis de démarrer l’entreprise.

En réduisant ses frais, Navette-Nature pouvait ainsi offrir ses services de transport au meilleur coût. Même si les autobus scolaires ne sont pas des plus confortables, ils demeurent des véhicules sécuritaires, me faisait valoir Catherine, cofondatrice.

Destinations automnales

Aux parcs nationaux où on emprunte un sentier et où on admire le paysage, s’ajoutent cet automne des routes

gourmandes dans les Laurentides et en Montérégie. Ici et là, on cueille des pommes ou des courges.

Selon le parcours choisi, vous vous rendez au vignoble Rivière du Chêne, à Saint-Eustache, où vous attendent dégustations et pique-nique au pied des vignes. À Rougemont, on découvre la Cidrerie Michel Jodoin, sa variété de nectars et la montagne. Et il y a plein d’autres haltes agréables. À vous de choisir.


► NAVETTE-NATURE

  • Point de départ : Square Dorchester
  • Destinations d’automne (week-ends) : parcs nationaux, vergers, cidreries, etc.
  • Tarifs (adultes) : de 25 $ (parc national du Mont-Saint-
  • Bruno) à 49 $ (parc national du Mont-Tremblant) ; 9,50 $ pour la route gourmande
  • navettenature.com

D’autres idées pour le week-end

► CANTONS-DE-L’EST 

Sur la Route des Sommets

Une vingtaine de points de vue se trouvent le long du trajet.
Photo courtoisie, Sébastien Larose
Une vingtaine de points de vue se trouvent le long du trajet.

Là se dressent les plus hautes montagnes du sud du Québec. Du mont Ham au parc national du Mont-Mégantic, le circuit de plus de 190 kilomètres traversant des villages est agrémenté ici et là de panoramas grandioses.

Randonnée pédestre. Vélo de route. À surveiller : les Journées des Sommets, jusqu’au 13 octobre les week-ends.

routedessommets.com