/opinion/columnists
Navigation

La Chine glorieuse, les États-Unis enlisés

CHINA-POLITICS-ANNIVERSARY
Photo AFP Des élèves ont célébré le 70e anniversaire de la République populaire de Chine à Yangzhou samedi.

Coup d'oeil sur cet article

Le contraste est pathétique. À l’Ouest, les États-Unis sont enlisés dans le gouvernement de Donald Trump. En Europe, les crises se succèdent : Brexit, immigration massive, taux d’intérêt négatifs... À l’Est, la Chine célèbre les 70 ans de son régime communiste avec enthousiasme.

Cette célébration est l’occasion pour le gouvernement de Xi Jinping de renforcer son image internationale et de consolider son influence au sein même de la population chinoise.

À l’international, Pékin rappelle que l’économie de la Chine est responsable de 28 % de la croissance mondiale des dernières années. De cette manière, le gouvernement chinois met de la pression sur le gouvernement américain et il renforce l’idée que la guerre commerciale contre la Chine sera nocive pour tous.

À l’interne, la célébration est l’occasion d’une nouvelle vague de propagande qui renforce le patriotisme et les sentiments favorables à l’égard du gouvernement de Xi Jinping.

Propagande

D’ailleurs, trois films propagandistes sortent cet automne dans les salles de cinéma chinoises : un film sur l’arrivée au pouvoir de Mao et du parti communiste en 1949 (Mao Zedong 1949), un long métrage sur les plus grandes réussites de la Chine depuis 70 ans (Mon pays, mon peuple), et enfin un film sur le retour de Hong Kong en 1997 (Le retour). Le film sur Mao est à la tête du box-office.

Depuis des mois, le gouvernement vante les réalisations de la Chine depuis 1949. Mais il tait les échecs.

Des réalisations remarquables

À plusieurs égards, le gouvernement a de quoi être fier.

L’espérance de vie est passée de 35 à 77 ans. Presque toute la population est sortie de la pauvreté la plus abjecte. Alors qu’auparavant 80 % de la population était « analphabète », la moyenne de scolarisation des Chinois est aujourd’hui proche de dix ans. Plus de 35 % de tous les biens manufacturés dans le monde sont fabriqués en Chine.

Les chercheurs chinois sont à la fine pointe de la recherche dans tous les domaines, de la physique quantique à la biologie générique, en passant par l’aérospatial et les nanotechnologies.

Le nouveau prototype de train chinois à lévitation magnétique file à 600 km à l’heure. Le réseau 5G de Huawei est le plus avancé au monde. Il est déployé dans 170 pays et il connecte 3 milliards de personnes.

Des nuages sombres

Mais tout n’est pas rose en Chine. Les manifestations à Hong Kong risquent d’assombrir les festivités du 70e anniversaire. Pourtant, il est peu probable que ces manifestations se propagent au reste de la Chine. Le gouvernement chinois a réussi à les présenter comme des manipulations de puissances antichinoises.

S’il y a un problème, il est politique. La Chine est en train de redevenir un pays totalitaire, avec tous les problèmes que cela pose. Que se passera-t-il si le régime continue à étouffer la créativité des Chinois, à force de vouloir renforcer le contrôle de la population ? Que se passera-t-il quand Xi finira par mourir ? Qui lui succédera ?

Les régimes totalitaires ne sont pas viables longtemps. La grande chance des dirigeants chinois actuels est qu’ils ont face à eux des pays démocratiques désemparés et sans dirigeants forts.