/news/elections
Navigation

Guéguerre autour du troisième lien

Les bloquistes et conservateurs ne s’entendent pas

elections federales 2019
Photo courtoisie Sébastien Bouchard-Théberge. Candidat

Coup d'oeil sur cet article

Affirmant que le troisième lien est un dossier de prérogative exclusivement provinciale, les bloquistes de la Rive-Sud de Québec ont appelé les conservateurs à « arrêter de politiser » cet enjeu.

C’est du moins ce que le candidat Sébastien Bouchard-Théberge a soutenu, lundi, lors d’un point de presse du Bloc québécois (BQ) consacré aux enjeux environnementaux dans la région de Chaudière-Appalaches.

« Dans Bellechasse-Les Etchemins-Lévis, M. (Steven) Blaney (député sortant et candidat conservateur) paie à grands frais des pancartes où c’est inscrit “Oui au 3e lien. Votez Blaney”. Moi, je me garderais une petite gêne. Le gouvernement du Québec a l’expertise exclusive de traiter ses projets d’infrastructures. On demande à ce que les conservateurs, entre autres, arrêtent de politiser cet enjeu-là dans la campagne », a-t-il soutenu.

Interrogé sur la position précise du BQ quant à ce mégaprojet, M. Bouchard-Théberge a indiqué que « nous n’avons pas de préjugé défavorable. Encore faut-il savoir quels seront la nature et le coût de ce projet. Comme (éventuel) député fédéral, je ne pourrais pas aller plus vite que le premier ministre du Québec. »

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.

« Quelque chose qui cloche »

Appelé à commenter cette sortie, Steven Blaney a exprimé son étonnement. « Nous sommes favorables à un financement fédéral du troisième lien. La demande pour ce financement a d’ailleurs déjà été faite par le gouvernement du Québec, a-t-il insisté. Comment un bloquiste peut-il s’opposer ainsi aux intérêts de la nation québécoise ? Il y a quelque chose qui cloche dans ce raisonnement. »

Lors de leur point de presse de lundi, les trois candidats bloquistes ont par ailleurs dénoncé le projet de corridor énergétique des conservateurs. « Nous sommes contre le retour d’un projet d’oléoduc de pétrole traversant le Québec (et) contre tous les projets de ce type », ont-ils déclaré.