/news/currentevents
Navigation

Deux membres d’équipage d’un navire sautent à l’eau

Coup d'oeil sur cet article

Deux membres de l’équipage d’un bateau de croisière amarré au port de Québec ont sauté dans les eaux du fleuve Saint-Laurent lundi, possiblement pour tenter de rester au Canada.

Les circonstances entourant leur chute à l’eau restent nébuleuses, mais les deux hommes portaient leur veste de flottaison. Ils ont sauté depuis le Celebrity Summit, un navire de croisière arrivé au port dimanche matin. Le bateau est reparti en après-midi lundi.   

C'est depuis ce navire de croisière que les deux hommes ont sauté, lundi matin, au port de Québec.
Photo Catherine Bouchard
C'est depuis ce navire de croisière que les deux hommes ont sauté, lundi matin, au port de Québec.

Un porte-parole de la compagnie a simplement mentionné que « deux membres de l’équipage ont quitté le navire sans permission en descendant dans l’eau. » Vers 5 h 40, des employés du port de Québec ont d’abord secouru un homme de 27 ans.

René Castonguay, coordonnateur sûreté et adjoint au maître au Port de Québec, indique que trois membres de son équipe sont intervenus très rapidement.

Photo Agence QMI, Guy Martel

Des cris

« Ils ont entendu quelqu’un crier à l’aide et découvert qu’une personne était à l’eau », a expliqué M. Castonguay.

Heureusement, le bon samaritain a réussi à remonter l’individu sain et sauf. En hypothermie, c’est le rescapé qui a avisé qu’un autre individu se trouvait à l’eau.

Le deuxième individu, un homme de 36 ans, a été secouru vers 7 h, cinq kilomètres plus loin. Il a été extirpé des eaux par la Garde côtière canadienne, avec l’assistance des pompiers.

Il a également été transporté à l’hôpital pour des symptômes d’hypothermie. Selon M. Castonguay, c’est un miracle qu’il soit encore en vie.   

Photo Agence QMI, Guy Martel

L’hypothèse que les deux hommes soient des demandeurs d’asile a été évoquée à plusieurs reprises, sans confirmation.

Selon TVA Nouvelles, les deux individus seraient originaires du Zimbabwe et des Émirats arabes unis. L’un d’eux avait ses papiers d’identité. 

Photo Agence QMI, Guy Martel

Immigration Canada a invoqué les lois sur la protection de la vie privée pour refuser de donner des précisions. L’Agence des services frontaliers du Canada ne pouvait pas commenter non plus.

Demandeur d’asile

Personne qui, à son entrée au pays ou au cours d’un séjour temporaire, demande la protection du Canada. Le gouvernement canadien accorde l’asile à certaines personnes se trouvant sur son territoire qui craignent la persécution ou qui seraient en danger si elles devaient retourner dans leur pays d’origine.

  • En 2018, 27 970 demandes d’asile ont été présentées au Québec. 66 % ont été déposées par des personnes qui sont arrivées de façon irrégulière.

Source : Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada