/entertainment/tv
Navigation

Les chefs accaparent les ondes

Coup d'oeil sur cet article

Les chefs des principaux partis politiques fédéraux monopoliseront les ondes au cours des prochaines semaines. En effet, le Face-à-Face 2019 de TVA et LCN marque le début d’un blitz d’apparitions télé à heure de grande écoute pour Justin Trudeau et compagnie.

Animée par Pierre Bruneau, cette joute verbale sera suivie, le jeudi 10 octobre, du débat des chefs en français de Radio-Canada. Ce rendez-vous de deux heures sans pause publicitaire réunira Andrew Scheer (Parti conservateur du Canada), Jagmeet Singh (Nouveau Parti démocratique), Yves-François Blanchet (Bloc québécois), Elizabeth May (Parti vert), Maxime Bernier (Parti populaire du Canada) et bien entendu Justin Trudeau (Parti libéral du Canada). OMNI Television et ICI Tou.tv en assureront également la transmission. Patrice Roy sera aux commandes du débat, qui surviendra trois jours après celui en anglais de CBC, CTV et Global.

De son côté, Tout le monde en parle recevra Trudeau après avoir accueilli ses adversaires politiques au cours des dernières semaines. Seul Maxime Bernier n’a pas encore confirmé sa présence chez Guy A. Lepage, nous assure le producteur du talk-show dominical, Guillaume Lespérance.

Des débats encore pertinents

Les débats revêtent-ils encore une grande importance pour l’électorat en 2019 ? Professeur à l’École des médias de l’Université du Québec à Montréal, Pierre Barrette croit que oui, mais pas nécessairement pour les raisons que l’on croit. Selon lui, ce n’est pas nécessairement la performance des chefs qui influencera le vote, mais plutôt la manière dont elle sera disséquée.

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.

« Les commentaires des leaders d’opinion, des journalistes, des analystes, des politologues... Le buzz le lendemain au bureau... Tout ça peut faire une différence », commente M. Barrette, qui rappelle au passage comment le tout premier débat télévisé, celui entre John F. Kennedy et Richard Nixon en 1960 aux États-Unis, avait permis au premier de remporter l’élection puisqu’il semblait beaucoup plus à l’aise que son rival.