/entertainment/comedy
Navigation

Une édition spéciale pour les 40 ans du magazine CROC

GEN-Portraits de Pierre Huet et Hélène Fleury
Agence QMI, Mario Beauregard Deux des fondateurs de l’irrévérencieux magazine, Hélène Fleury et Pierre Huet, tiennent en main une copie de la revue soulignant la parution du tout premier numéro de CROC, en 1979. La publication humoristique a cessé de paraître en 1995.

Coup d'oeil sur cet article

Tremblez, personnalités québécoises ! CROC revit. Le magazine à l’humour irrévérencieux qui s’est moqué de tout le monde, de 1979 à 1995, lance ce jeudi une édition spéciale pour célébrer le quarantième anniversaire de son tout premier numéro.  

Et qui d’autre que Red Ketchup, un des personnages fétiches de cette publication qui faisait une large place à la bande dessinée d’ici, pouvait se retrouver sur la page frontispice, en compagnie des principaux acteurs de l’actualité en 2019?  

«Ce choix s’est imposé parce que ce qui différencie CROC des magazines qui existent présentement, c’est la bande dessinée», explique sa cofondatrice, Hélène Fleury.

  • Hélène Fleury et Pierre Huet étaient de passage à QUB radio pour en parler

Dans sa mouture 2019, CROC a rallié plusieurs anciens dessinateurs et plumes, dont Stéphane Laporte, Guy A. Lepage, Serge Gaboury, et plusieurs autres. En fait, à peu près tous ceux qui sont encore en vie ont répondu avec empressement à l’appel de Mme Fleury et du rédacteur en chef Pierre Huet. « Ça n’a pas été compliqué de les persuader, car ce sont encore tous des amis », affirme ce dernier.  

Un hommage est aussi rendu aux disparus, à commencer par le cofondateur Jacques Hurtubise et l’ancien Cynique Serge Grenier.  

Place aux femmes  

De nouveaux visages — on note ceux de Guillaume Lambert et du bédéiste Michel Rabagliati (avec son personnage Paul) — se greffent aux anciens pour cette édition qui contient autant du nouveau matériel que des archives.  

Une place plus grande a été faite aux femmes pour refléter la tendance actuelle dans le milieu de l’humour. « J’en suis ravi », exprime Pierre Huet.  

Pour les nostalgiques, on remarque le retour de chroniques comme La fois où j’ai eu l’air le plus fou, ainsi que le Photo-roman, qui mettra en vedette Maripier Morin.  

Certaines autres, comme Les Ravibreur, populaire caricature de la famille Lavigueur, qui avait fait les manchettes après avoir gagné le gros lot au 6/49, ont été laissées de côté. Pas de place pour tout, plaide Hélène Fleury.  

Une suite?  

Mais avec un peu de chance, poursuit-elle, il y aura un numéro 2 de la nouvelle mouture de CROC, qui promet de rire de François Legault, Safia Nolin et Hubert Lenoir.  

«L’avenir nous dira si on peut revenir sur une base régulière, mais un numéro 2 serait le fun.»  

Chose certaine, CROC revient en étant seul de son camp dans l’univers humoristique actuel. « C’est un grand plaisir de s’asseoir et de lire de l’humour, parce que ça n’existe plus ! » s’enflamme Hélène Fleury.  

♦ Un exemplaire du numéro spécial de CROC sera glissé dans la capsule temporelle contenant une centaine d’objets que l’équipe du magazine a créée à l’intention des générations futures, en 1989. L’événement, ouvert au public et gratuit, se tiendra au Musée de la civilisation de Québec, dimanche, à 14 h. 

La petite histoire du magazine CROC   

  •  Mensuel d’humour satirique, publié de 1979 à 1995, mélangeant textes et bandes dessinées 
  •  Fondé par Jacques Hurtubise, Hélène Fleury et Roch Côté 
  •  Principaux collaborateurs de l’époque : Claude Meunier, Serge Grenier, Michel Rivard, Serge Gaboury, Pierre Fournier, Réal Godbout 
  •  Principales têtes de Turc : Drummondville, Michèle Richard, Jérôme Lemay