/entertainment/tv
Navigation

Sur le plateau de «La vie compliquée de Léa Olivier»

Sur le plateau de «La vie compliquée de Léa Olivier»
MARIO BEAUREGARD/AGENCE QMI

Coup d'oeil sur cet article

Après une collection de livres et de bandes dessinées vendue à plus d’un million d’exemplaires à travers le monde, «La vie compliquée de Léa Olivier» de Catherine Girard-Audet se retrouvera au petit écran le 21 février sur Club illico. L’Agence QMI a eu la chance de rencontrer l’équipe en plein tournage à Montréal.

Tout débute lorsque Catherine Girard-Audet, à 14 ans, apprend qu’elle doit déménager avec sa famille à Montréal, loin de son amoureux et de sa meilleure amie. Dès 2012, elle raconte son histoire dans «La vie compliquée de Léa Olivier» sans se douter qu’elle allait toucher des millions de gens. «L’adaptation télévisuelle des tomes 1 et 2, c’est la consécration ultime! J’essaie d’être sur le plateau le plus souvent possible», avoue l’auteure avec émotion. Et ce, même si le tournage se déroule principalement à Ottawa. 

Sur le plateau de «La vie compliquée de Léa Olivier»
MARIO BEAUREGARD/AGENCE QMI

L’écrivaine peut compter sur toute une équipe pour porter son histoire au petit écran. «Je fais entièrement confiance aux scénaristes Rachel Cardillo et Sébastien Bertrand et au réalisateur Martin Cadotte, qui ont vraiment saisi mon univers. Sans parler de Laurence Deschênes, qui est parfaite pour jouer Léa!», spécifie-t-elle. 

Sur le plateau de «La vie compliquée de Léa Olivier»
MARIO BEAUREGARD/AGENCE QMI

Également en plein tournage pour la nouvelle série «Épidémie», la comédienne de 17 ans Laurence Deschênes a les yeux brillants en parlant de Léa Olivier. «C’est une petite ¨drama queen¨ qui se questionne tout le temps... Un peu comme moi! Quand on part avec un personnage qui nous ressemble autant dans un beau projet, ça ne peut que fonctionner. J’apprends beaucoup, c’est une équipe extraordinaire!» 

Sur le plateau de «La vie compliquée de Léa Olivier»
MARIO BEAUREGARD/AGENCE QMI

Rachel Cardillo, qui signe les textes de la série, abonde dans le même sens. «J’avais travaillé avec Laurence sur ¨O¨. J’avoue que je l’avais un peu en tête en écrivant le script! On est aussi allés chercher d’excellents comédiens pour jouer l’entourage de Léa». On parle notamment ici de Thomas Delorme, Zachary Evard, Léanne Désilets, Geneviève Schmidt et Laurie Babin. 

Sur le plateau de «La vie compliquée de Léa Olivier»
MARIO BEAUREGARD/AGENCE QMI

Sur le plateau de «La vie compliquée de Léa Olivier»
MARIO BEAUREGARD/AGENCE QMI

Pas qu’une série jeunesse!

Le plus grand défi derrière cette adaptation? «Rendre à l’écran un roman épistolaire», lance sans hésiter Rachel Cardillo. Selon Laurence Deschênes, cette difficulté s’est transformée en force grâce au talent des scénaristes. «Les personnages sont ensemble à l’écran s’ils s’écrivent des textos ou des courriels, par exemple. Ça va être très dynamique!» 

Si l’émission a tout ce qu’il faut pour accrocher les plus jeunes, elle peut s’écouter à tout âge selon Catherine Girard-Audet. «Si mon histoire d’ado normale a pu traverser les océans, j’ose croire que la série télé va toucher autant sinon plus de gens. Cette oeuvre, c’est un petit héritage que je laisse à ma fille de 5 ans. J’ai hâte de la regarder avec elle!» 

Les 12 épisodes de «La vie compliquée de Léa Olivier» seront diffusés sur Club illico à partir du 21 février 2020.