/sports/hockey
Navigation

Tradition familiale

Trois ans après son frère Eric, Jordan Staal est le capitaine des Hurricanes

Jordan Stall
Photo courtoisie, Hurricanes de la Caroline Jordan Staal a été nommé capitaine des Hurricanes après la décision de Justin Williams de faire une pause du hockey.

Coup d'oeil sur cet article

RALEIGH | Joueurs et membres de l’organisation des Hurricanes de la Caroline ont tous déploré le départ de leur capitaine Justin Williams qui, avant même le début du camp d’entraînement le mois dernier, a choisi de faire une pause du hockey.

Cette décision plutôt inattendue de l’attaquant ontarien a créé un vide immense au sein de la formation.

Williams a été un rouage important du parcours surprenant de l’équipe quand elle a atteint la finale de l’Association de l’Est, le printemps dernier, avant d’être balayée par les Bruins de Boston.

Les Hurricanes avaient mis fin à une disette de neuf ans sans participer aux séries éliminatoires.

Nos confrères de la Caroline, affectés à la couverture quotidienne des activités de l’équipe, s’interrogent toujours sur la suite du dossier.

Si certains avancent qu’il annoncera sa retraite, d’autres, certes plus convaincants, prétendent qu’il pourrait annoncer son retour au jeu dans quelques mois, une fois sa réflexion terminée.

Leader irremplaçable

En attendant, Rob Brind’Amour n’a eu d’autres choix que de se dénicher un autre capitaine pour combler la perte de ce véritable rassembleur qu’était Williams. À cet égard, Jordan Staal se présentait comme un candidat logique pour assumer ce rôle.

« Tu ne remplaces pas un leader comme lui, a indiqué l’entraîneur en chef des Hurricanes. Il est unique dans sa façon de jouer. Malgré son âge, il n’a jamais ralenti. Et ce, peu importe les circonstances. Que ce soit un match préparatoire ou un septième match de la finale de la Coupe Stanley. »

Williams, qui célébrera ses 38 ans samedi, a soulevé le précieux trophée à trois reprises dans sa carrière. La première fois avec ces mêmes Hurricanes en 2006 avant de le répéter l’exploit avec les Kings de Los Angeles en 2012 et 2014.

Trois ans après Eric

« J’avais confiance que quelques joueurs dans le vestiaire pouvaient combler ce vide, a renchéri Brind’Amour. Bien sûr, Jordan était l’un d’entre eux. Pour moi, c’était une transition facile de l’identifier en tant que capitaine. Je ne crois pas qu’il y avait une autre option qui se rapprochait de lui. C’était facile de lui confier cette tâche. »

Des propos qui ont été réitérés par Sebastian Aho.

« On connaît la valeur de Willy [Justin Williams], a dit l’attaquant finlandais. C’est une lourde perte, mais nous avons un bon groupe de leaders dans ce vestiaire, à commencer par Jordan. »

Ce rôle n’est pas étranger à Staal, puisqu’il avait partagé le « C » sur son uniforme avec Justin Faulk, il y a deux ans.

Celui qui a été le choix de première ronde (deuxième au total) des Penguins de Pittsburgh en 2006 reprend le poste de capitaine qu’a occupé son frère aîné Eric de 2010 à 2016, avant que ce dernier ne soit échangé aux Rangers de New York.

« Excité et honoré »

Le principal intéressé s’est dit flatté à l’idée de poursuivre la tradition familiale au sein des Hurricanes.

« J’entreprends ma huitième année ici, a raconté le centre de 31 ans, et j’ai été adjoint au capitaine pendant un certain temps. J’accepte ce nouveau défi avec enthousiasme. Quand Rob me l’a demandé, je lui ai dit que j’étais excité et honoré d’accepter sa proposition.

« Une fois ma nomination confirmée, a poursuivi Staal, j’ai parlé à mon frère et il était aussi emballé que moi. Voilà une belle histoire de famille ! »

C’est d’ailleurs un fait plutôt rare dans le hockey que de voir deux frères occuper le rôle de capitaine au sein d’une même formation.

De mémoire, on pourrait notamment citer les exemples de Maurice et Henri Richard chez le Canadien.