/entertainment/shows
Navigation

Le Cirque du Soleil brise la glace

Dans les coulisses du nouveau spectace sur glace, Axel, offert à Cornwall samedi soir

Coup d'oeil sur cet article

Le deuxième spectacle sur glace du Cirque du Soleil, Axel, vient de prendre son envol. La nouvelle création, inspirée par l’ambiance des concerts rock, a commencé jeudi soir, à Cornwall, en Ontario. Le Journal a visité les coulisses du spectacle cette semaine.

À l’intérieur du Ed Lumley Arena, jeudi matin, les préparatifs allaient bon train. Les quelque 150 employés du Cirque s’activaient à mettre les dernières touches au spectacle avant la générale prévue en soirée, devant 600 spectateurs triés sur le volet (principalement des employés du Cirque, des amis et familles des membres de l’équipe).

Moins de deux ans après une première aventure sur glace, Crystal, le Cirque a voulu répéter l’expérience des acrobaties en patin. Dès le début de la création, le metteur en scène Fernand Rainville s’est inspiré de l’ambiance des concerts d’aréna. « Si je vais voir Justin Timberlake, je m’attends à des effets spectaculaires, dit-il. On a beaucoup de vidéos et de projections dans le spectacle. [...] J’ai construit ce qui ressemble à un rock opéra. Mais ce n’est pas une comédie musicale. »

Le spectacle met en vedette le personnage d’Axel, qui est interprété par l’Australien de 25 ans, Jayden Sierra. « Son personnage tombe amoureux d’une fille et s’invente un monde de bande dessinée », mentionne le metteur en scène.

« C’est très exigeant, ce qu’on demande à Jayden, indique Patricia Ruel, la directrice de création. Le spectacle comprend deux parties de 50 minutes. Il est en patins, il chante, il joue de la guitare et de la basse. »

L’alternative de Cornwall

Après environ trois mois de répétition cet été dans un ancien entrepôt d’Hochelaga – où le Cirque avait fabriqué sa propre glace –, l’équipe d’Axel cherchait un aréna pour peaufiner le spectacle avant de lancer la tournée.

« Trouver un aréna à ce temps-ci de l’année pour une période de trois semaines, ce n’était pas facile à Montréal à cause de tous les camps de hockey, explique l’attachée de presse de la tournée d’Axel, Julie Desmarais. Cornwall était une belle alternative. Ils avaient l’espace pour nous accueillir. »

Et tant qu’à avoir toute l’équipe sur place, le Cirque a décidé de faire les trois premiers spectacles de la tournée au Ed Lumley Arena, vendredi et samedi. Dans les prochaines semaines, la production passera notamment par la Floride avant de s’amener à Québec (12 au 15 décembre) et à Montréal (19 au 29 décembre).