/lifestyle/health
Navigation

Quand un proche souffre de troubles de santé mentale

Depressed woman sitting on a chair in dark room at home. Lonly , sad, emotion concept.
Photo Adobe Stock

Coup d'oeil sur cet article

Quand un membre de la famille est atteint par un problème grave de santé mentale, c’est tout l’entourage qui souffre. Cette situation peut en effet devenir particulièrement éprouvante pour sa famille et ses proches, et ce, malgré toute l’affection qu’ils lui portent.

Parfois, la personne vivant avec de tels troubles accepte de consulter par elle-même à la suite du passage du temps ou des événements. Or, trop souvent en santé mentale, plus le problème est grave, moins la personne veut se faire soigner, ce qui est inquiétant, voire alarmant. Si la personne aux prises avec un trouble grave de santé mentale refuse d’aller chercher de l’aide, la confronter sans cesse et tenter de la convaincre à tout prix est souvent peine perdue. En effet, celle-ci croit fermement en ces pensées irrationnelles : ses idéations sont pour elle bien réelles.

Une situation déchirante

En cas de crise, la situation est bouleversante pour l’entourage qui tente d’assurer la sécurité de cette personne. La personne en crise peut se mettre en danger et l’issue pour ses proches est de faire appel aux services d’urgence. Toutefois, cette intervention peut dans certains cas être perçue comme un geste de trahison chez la personne malade. La famille se retrouve alors déchirée entre le respect de la volonté de cette personne et son besoin d’être protégée.

Comment lui venir en aide ?

La famille est un important facteur de protection et il est primordial pour les proches de demeurer présent, d’être patient et de se montrer compréhensif. Le fait de communiquer régulièrement avec elle, de maintenir un lien de confiance et de faire preuve de bienveillance envers cette personne est aussi important.

Il faut également veiller à maintenir l’autonomie de la personne malade pour que son lien avec sa communauté demeure. Si elle a dû momentanément quitter son emploi, vous pouvez essayer de l’aider à réintégrer son milieu de travail. L’une des pires choses qui puisse arriver à une personne atteinte de troubles graves de santé mentale est de perdre son identité, en étant privé de ses liens avec sa communauté et d’avoir l’impression de n’être que sa maladie. Car en santé mentale comme en santé physique, personne ne devrait se définir uniquement par un problème de santé.

Demander de l’aide

N’attendez pas d’être complètement épuisé pour aller chercher de l’aide. Faites appel aux ressources disponibles dans le réseau de la santé publique. Des professionnels en santé mentale peuvent vous aider à mieux comprendre et composer avec cette situation difficile. Il existe également de l’aide et des organismes taillés sur mesure, de même que des pairs aidants pouvant vous assister dans ce parcours.

N’hésitez pas à aviser votre entourage et les personnes de confiance qu’un membre de votre famille est malade. Vous pouvez aussi faire appel à des membres de la famille qui accepteront de vous épauler. Cela dit, il n’est pas rare qu’un membre de l’entourage doive exercer un soutien accru auprès de la personne malade.

L’épreuve de la maladie mentale en est une où l’on se sent souvent très seul. La personne souffrant d’un trouble grave de santé mentale doit pouvoir compter sur l’affection, la compréhension et le soutien de son entourage. Et tant la personne affectée que ses proches devront, à leur tour, pouvoir compter sur le respect, la compréhension et le soutien de sa société.

Troubles graves de santé mentale: comment les reconnaître ?

Les troubles graves de santé mentale tels que les psychoses, la schizophrénie, la dépression majeure et les troubles bipolaires sont complexes, déroutants et parfois difficiles à détecter.

Voici néanmoins certains comportements et symptômes à surveiller :

  • Quand la personne s’isole de plus en plus, refuse de s’alimenter, qu’elle ne dort plus ou néglige son hygiène de façon importante ;
  • Quand elle vous fait peur avec ses comportements imprévisibles ou explosifs ;
  • Quand ses idées paraissent irrationnelles ou lorsqu’elle entend des voix ;
  • Quand ses comportements changent de façon soudaine et dramatique.