/news/education
Navigation

[PHOTOS] Voici les pires cours d'école à Québec et à Lévis

Coup d'oeil sur cet article

Le Journal vous présente les meilleures et les pires cours d’école selon les évaluations réalisées dans cinq grandes villes de la province: Québec, Lévis, Montréal, Laval et Longueuil. Le nombre d’écoles peut varier d’une ville à l’autre, puisque plusieurs cours de récréation peuvent avoir obtenu le même score. Des cours d'école n'ont pas été évaluées parce que des travaux étaient prévus cet été ou s'y déroulaient lors de notre passage.    

  • Pour consulter tous les textes de notre palmarès des cours d'école, cliquez ici.  

Voici les pires cours d'école à Québec et à Lévis.     

Québec  

3e position (53%)       

École Saint-Michel   

Photo Daphnée Dion-Viens

École Jules-Émond   

Photo Élie Duquet

École Saint-Mathieu   

Photo Élie Duquet

École de l'Escalade 2  

Photo Élie Duquet

  

2e position (50%)       

École aux Quatre-Vents (bâtiments 1 et 2)   

Photo Élie Duquet

École de la Farandole   

Photo Élie Duquet

École Amédée-Boutin   

Photo Élie Duquet

  

1re position (40%)       

École de la Myriade   

PHOTO JEAN-FRANÇOIS DESGAGNÉS

La cour de l’école de la Myriade, qui a ouvert ses portes en août 2017 à Val-Bélair, est la pire de toutes celles que Le Journal a visitées dans la région de Québec. Les parents étaient «en état de choc» lorsqu’ils ont constaté «qu’il n’y avait rien dans la cour», raconte la directrice de l'établissement, Annie Lestage.      

Cliquez ici pour lire la suite.      

Lévis      

3e position (63%)      

École Saint-Louis-de-France 

Photo Didier Debusschère

École La Martinière  

Photo Élie Duquet

École des Petits-Cheminots (pavillon La Passerelle)   

PHOTO DIDIER DEBUSSCHÈRE

École Sainte-Marie   

École Charles-Rodrigue   

Photo Élie Duquet

  

2e position (57%)      

École du Tournesol   

Photo Élie Duquet

École de l'Alizé   

Photo Élie Duquet

École de l'Étoile   

Photo Élie Duquet

École de la Clé-du-Boisé   

Photo Élie Duquet

École du Boisé   

Photo Élie Duquet

 

1re position (50%)      

École de la Nacelle  

Photo Élie Duquet

 

Pour tous les résultats, consultez notre carte interactive ci-dessous.     

  • Cote supérieure à la moyenne
  • Cote moyenne
  • Cote inférieure
  • Cette cour d'école n'as pas été évaluée

Chaque symbole de cette carte correspond à une école. Son diamêtre est proportionnel au nombre d'élèves qu'elle accueille. Sa couleur indique sa cote en matière d'aménagements et autres facteurs. Sélectionnez-le pour en savoir plus à son sujet. Pour afficher la carte en plein écran, sélectionnez le .

Pour consulter les pires cours d'école à Montréal, Laval et Longueuil, cliquez ici.     

Montréal: les cours d’école les moins vertes mais les mieux entretenues     

Même si c’est à Montréal que la moyenne des notes obtenues est la plus basse, c’est aussi dans la métropole que l’on retrouve les cours d’école les mieux entretenues (moyenne de 2,12 sur 3). À la Commission scolaire de Montréal, on indique avoir récemment multiplié les travaux de rénovation: deux cours d’école sur trois ont fait l’objet de mesures d’embellissement ou de travaux majeurs au cours des 10 dernières années. Par contre, c’est à Montréal que l’on retrouve le moins de verdure dans ces espaces de jeu (moyenne de 1,18 sur 2).     

La région de Québec devance celle de Montréal     

Les cours d’école de Québec et de Lévis obtiennent de meilleurs résultats globaux que celles de la grande région de Montréal (69% contre 62%). Dans la région de la capitale, les cours visitées étaient souvent plus vertes et mieux équipées que celles situées dans la métropole ou en périphérie, où les espaces de jeu vides sans modules de jeu ou équipements sportifs étaient plus fréquents.     

Longueuil et Lévis: les cours d’école les plus vertes     

Les villes de Longueuil et de Lévis peuvent se vanter d’avoir les cours d’école les plus vertes, avec une note moyenne de 1,62 sur 2 pour ce critère. Sans surprise, le gazon et les arbres étaient davantage présents en banlieue qu’en ville. Les cours sont généralement plus grandes en banlieue, si bien que la verdure résiste probablement mieux au piétinement quotidien de centaines d’écoliers.