/entertainment/shows
Navigation

Cirque du Soleil: Les femmes à l’avant-plan

Elles composeront le tiers des artistes d’un spectacle

Es Devlin - Londres 2012
Photo AFP Avant de joindre les rangs du Cirque du Soleil, la Britannique Es Devlin a participé à la création de la cérémonie de clôture des Jeux olympiques de Londres.

Coup d'oeil sur cet article

Avec à sa tête un trio entièrement féminin, le nouveau spectacle du Cirque du Soleil, qui sera présenté sous chapiteau dans le Vieux-Port de Montréal à compter du mois d’avril, fera une place plus grande que jamais aux femmes.

La directrice de production Lucie Janvier, la directrice de création Chantal Tremblay et la metteure en scène de renommée internationale Es Devlin, qui en sera à sa première collaboration avec le Cirque du Soleil, ont d’ailleurs pris soin de sélectionner le plus d’acrobates féminines possible. Seize des quarante-huit artistes, soit un tiers, seront des femmes.

« Ça fait partie des valeurs d’Es et des nôtres. On prend en considération qu’il y a autant de femmes qui font des belles choses que les hommes », pointe Chantal Tremblay, en entrevue avec Le Journal.

En outre, treize nationalités différentes, en provenance de tous les continents, sont représentées.

« Frappant »

Ce vingtième spectacle sous chapiteau, encore sans nom et dont le développement entre dans sa phase d’entrainement, ces jours-ci, à Montréal, fera entrer le géant québécois du divertissement autant dans les années 2020 que dans une nouvelle ère, clame ses créatrices.

« Ce sera visuellement frappant », laisse entendre Mme Tremblay.

Es Devlin souhaite notamment impliquer le public dans le spectacle comme ça ne s’est jamais fait auparavant dans une création du Cirque du Soleil. « Les protagonistes du spectacle seront autant les 2000 personnes qui formeront le public que les quinze artistes sur la scène », dit-elle.

Les défis d’Es Devlin

Scénographe pour la cérémonie de clôture des Jeux olympiques de Londres et celle d’ouverture des Jeux de Rio, collaboratrice de stars du calibre de Beyoncé, Adele, U2, Kanye West et plusieurs autres, Es Devlin n’en est pas à son premier défi d’envergure.

Elle estime quand même que le Cirque du Soleil lui permettra de se dépasser.

« D’un point de vue technique et humain, c’est une compagnie qui peut repousser les extrêmes au-delà de ce à quoi je suis habituée. Mais le plus gros défi était de trouver l’histoire que je veux raconter et ce que je voulais que les spectateurs ressentent », confie celle qui a reçu carte blanche pour monter le spectacle qu’elle désirait.

La nouvelle création restera ancrée au Vieux-Port du 23 avril au 16 août avant de prendre la route selon un itinéraire qui sera dévoilé ultérieurement. Les billets sont en vente dès lundi pour les membres du Club Cirque et le 11 octobre pour le grand public.