/weekend
Navigation

Le week-end culturel de Sylvie Drapeau

Sylvie Drapeau
Photo courtoisie, Angelo Barsetti Sylvie Drapeau

Coup d'oeil sur cet article

Quel est votre récent coup de cœur littéraire ?

Sylvie Drapeau
Photo courtoisie

Je me suis attaquée à la tétralogie de l’écrivaine italienne Elena Ferrante, L’amie prodigieuse. Les quatre volumes sont quatre grosses briques, soit plus de 3000 pages. Si j’ai réussi à traverser cette lecture vertigineuse, c’est que j’étais en convalescence cet été. C’est énorme, mais c’est fabuleux ! Quand on est embarqué, on ne peut plus s’arrêter. D’ailleurs, s’il y avait eu un cinquième tome, je l’aurais lu aussi. Véritable fresque, campée à Naples, l’histoire raconte la vie de deux amies d’enfance au début des années 1950 jusqu’à l’âge adulte. Le premier tome s’est vendu à plus de 700 000 exemplaires. Personnellement, j’aurais peut-être souhaité que cela se termine sur une note moins triste avec plus d’espoir.

Quel est le récent spectacle que vous avez vu ?

Sylvie Drapeau
Photo courtoisie, osm.ca

Je ne voulais absolument pas manquer la Symphonie no 5 de Mahler dirigée par Kent Nagano présentée à la Maison symphonique de Montréal, en septembre dernier. Pour moi, c’était sacré. Ça fait partie des adieux de Nagano­­­. C’était sublime et l’endroit est magnifique !

Quel est le film que vous ne voulez pas manquer ?

Sylvie Drapeau
Photo courtoisie

Je compte très certainement aller voir le film Antigone, de Sophie Deraspe, dont la sortie est prévue en salle le 8 novembre prochain. C’est l’histoire d’une adolescente issue de l’immigration qui tente d’aider son frère à s’évader de prison. Ce film a d’ailleurs obtenu le prix du meilleur long métrage canadien, au 44e Festival international du film de Toronto. Il faut également voir le film Le rire, du jeune cinéaste Martin Laroche, qui est un film provocant avec de l’humour qui va dans plusieurs directions.

Quelles sont les séries télé que vous avez aimées ?

Sylvie Drapeau
Photo courtoisie

Mon fils m’a fait connaître plusieurs séries durant l’été, dont la magnifique série espagnole La Casa de Papel, qui est un thriller admirablement bien joué ! On nous tient en haleine et on finit par prendre pour les méchants. Ça ne s’essouffle pas, même après la troisième saison. C’est très puissant ! J’ai aussi découvert la série américaine, Stranger Things et j’ai visionné en rafale, cet été, les six saisons de la série britannique Downton Abbey, qui compte des acteurs sublimes. C’est d’une grande beauté avec les costumes d’époque. Un très beau coup de cœur !

Quel est l’événement qui suscite votre intérêt ?

Sylvie Drapeau
Photo courtoisie

Chaque automne, j’adore aller voir les Jardins de lumière au Jardin botanique de Montréal, où les lanternes illuminent le Jardin de Chine. Chaque lanterne est fabriquée à la main par des artisans de la région de Shanghai. Cette année, trois jardins y sont regroupés. Outre le Jardin de Chine, on retrouve le Jardin japonais et celui des Premières Nations. On a jusqu’au 31 octobre pour s’y rendre. Comme l’événement est devenu très populaire au fil des ans, on recommande maintenant de réserver ses billets.

On suit Sylvie Drapeau

  • On pourra la voir sur la scène du TNM, dès le 19 novem­bre, dans la pièce Fleuve, qui se veut une adaptation de ses quatre romans, où elle sera la narratrice.
  • Elle montera à nouveau sur les planches au Théâtre Prospero en janvier 2020, en duo avec Paul Savoie, dans la pièce La maladie de la mort, de Marguerite Duras.
  • Au grand écran, la comédienne est de la distribution du film Le rire, de Martin Laroche, aux côtés notamment de Léane Labrèche-Dor et Micheline Lanctôt. La sortie est prévue prochainement.
  • Ses quatre livres en partie autobiographiques, Le Fleuve, Le Ciel, L’Enfer et La Terre sont maintenant offerts en coffret.