/entertainment
Navigation

Pédaler à l’intérieur

Néo 2T Smart de Tacx
Photo courtoisie, Tacx

Coup d'oeil sur cet article

Lorsque le mercure à la baisse incite les cyclistes à pédaler à l’intérieur, les bases d’entraînement prennent le relais.

Il y a déjà plusieurs semaines que les cyclistes en quête d’une base d’entraînement haut de gamme magasinent celle-ci chez Mathieu Performance, car ils sont bien au fait de la popularité de ces appareils. L’augmentation de la pratique du vélo et le phénomène Zwift, une application offrant une interactivité à l’écran et augmentant le plaisir, expliqueraient cet engouement, selon Philippe Patenaude, conseiller chez Mathieu Performance.

Néo 2T Smart de Tacx
Photo courtoisie, Tacx

En selle sur le vélo avec lequel ils ont parcouru des kilomètres pendant l’été, les cyclistes profitent du même confort et de la même position que leur offre ce dernier, mais sur une base d’entraînement à l’abri des sautes d’humeur de dame Nature. En prime, une base intelligente à entraînement direct de qualité leur offrira des sensations de conduite se rapprochant de la réalité.

Entraînement direct

Le modèle NEo 2T Smart
de Tacx
Photo courtoisie, Tacx
Le modèle NEo 2T Smart de Tacx

Les bases intelligentes à entraînement direct attirent les cyclistes très actifs, qui souhaitent poursuivre leur entraînement pendant la saison froide, en vue d’améliorer leur saison future.

« Les modèles les plus populaires nécessitent un investissement variant entre 1000 $ et 1800 $. Plus la base d’entraînement sera de qualité, plus elle reproduira les conditions réelles sur la route », explique M. Patenaude.

La compagnie Wahoo offre
la possibilité que la roue avant
du vélo s’élève lors d’une
ascension.
Photo courtoisie, Wahoo
La compagnie Wahoo offre la possibilité que la roue avant du vélo s’élève lors d’une ascension.

Puisque ces bases ne requièrent pas de roue arrière, elles permettent d’éliminer la friction et le bruit, d’augmenter les niveaux de résistance, puis de ressentir les conditions de conduite plus réalistes. La puissance d’une base à entraînement direct peut grimper à 2200 watts et les pentes atteindre 25 %. Le modèle Neo 2T Smart de Tacx peut même recréer à la perfection une route de gravelle, une plateforme en bois ou un sentier glacé, par exemple. Wahoo propose également d’ajouter un ventilateur pour recréer la résistance du vent, puis un appareil qui soulève l’avant du vélo en situation d’ascension.

Intelligentes

Néo 2T Smart de Tacx
Photo courtoisie, Tacx

De plus, ces bases sont intelligentes, c’est-à-dire qu’elles peuvent recevoir et envoyer à un téléphone, une tablette ou un ordinateur, par le biais d’une application, une multitude d’informations grâce aux technologies Bluetooth ou ANT+. Les cyclistes à la recherche d’un entraînement spécifique et qui désirent suivre leur évolution y trouvent alors leur compte. Puissance, cadence, distance, pente, temps, vitesse... Tout est affiché en temps réel et enregistré, sans avoir besoin d’ajouter des capteurs. Même chaque coup de pédale peut être analysé, afin de les équilibrer.

En plus d’obtenir une panoplie de statistiques, l’application Zwift, par exemple, offre une multitude de parcours, permet de rouler virtuellement avec d’autres cyclistes et même de se mesurer à eux. L’application de Tacx, pour sa part, offre la possibilité de pédaler sur de vrais parcours, en admirant des décors réels, qui défilent comme un film. Finies la monotonie et la solitude lors d’un entraînement à la maison.

Bases mécaniques

Néo 2T Smart de Tacx
Photo courtoisie, Tacx

Un cycliste occasionnel, qui pratique des sports d’hiver et souhaite utiliser une base d’entraînement simplement pour garder la forme pendant la saison froide, préférera peut-être une base mécanique à friction, dont les prix débutent à environ 200 $.

Celles-ci requièrent toutefois l’usage d’un pneu d’entraînement en caoutchouc, plus dur et lisse, pour résister à la friction créée par le frottement du pneu arrière sur un rouleau, ce qui génère beaucoup de chaleur. La roue d’entraînement s’usera alors moins rapidement qu’une roue de vélo de route, mais ne pourra toutefois pas être utilisée à l’extérieur au retour du beau temps, explique Samuel Rousseau, technicien chez Écho Sports. Ces bases mécaniques à friction peuvent toutefois créer des glissements, des coups de pédale dans le vide, ce qui est plutôt difficile pour les entraînements par intervalles. Par ailleurs, leur puissance (jusqu’à 950 watts) est plus modérée et les niveaux de résistance plus limités qu’une base à entraînement direct.

La recherche de réalisme et de statistiques n’est pas une priorité pour les propriétaires d’une base mécanique à friction, dont la résistance sera contrôlée à l’aide d’une manette reliée au guidon par un câble. Pour obtenir des informations sur la cadence ou la vitesse, par exemple, il faut alors ajouter des capteurs.

Il existe quelques modèles à friction intelligents, contrôlés par une application qui gérera la résistance et permettra de multiplier les possibilités d’entraînement en ligne.

Triples rouleaux

Néo 2T Smart de Tacx
Photo courtoisie, Tacx

Les cyclistes « qui font du volume », explique M. Patenaude, pourraient être attirés par une base d’entraînement à rouleaux, car ce modèle permet de rouler longtemps sur une surface sans dénivellation et d’améliorer son endurance. Une période d’adaptation sera nécessaire pour réussir à garder son équilibre et la vigilance sera de mise en tout temps.

Popularité du cardio-vélo

Néo 2T Smart de Tacx
Photo courtoisie, Club Piscine Super Fitness

La popularité du cyclisme et de l’entraînement cardiovasculaire sur vélo en salle fait également augmenter les ventes de cardiovélos (spinning). Alors que le marché du fitness a diminué de façon générale, les ventes de vélos et de tapis roulants connaissent une progression, constate Frédéric Massicotte, directeur des trois magasins Club Piscine Super Fitness de la région, car les gens continuent de courir et de pédaler.

Les vélos stationnaires représentent 35 % des ventes, comparativement à 65 % pour ce qui est des cardiovélos. Ces derniers ont beaucoup évolué au fil des années, notamment en ce qui a trait au bruit, en offrant un entraînement à courroie plutôt qu’à chaîne, ainsi qu’à l’ajustement plus facile et précis qui permet de s’adapter à la morphologie du sportif. Il peut donc pédaler en puissance chez lui, sans devoir se rendre dans une salle d’entraînement, pendant que son vélo de route traditionnel ne gagne pas un brin d’usure.