/lifestyle/fashionbeauty
Navigation

Dans la garde-robe de... Mario Pelchat

Coup d'oeil sur cet article

Encore une fois, il est frappant de réaliser à quel point la décoration intérieure d’une maison est une réflexion du style vestimentaire d’une personne. Ou serait-ce l’inverse ?

Chez Mario Pelchat la palette de couleurs de sa garde-robe s’apparente aux demi-teintes des murs, ses vêtements sont taillés dans les mêmes matières naturelles qui recouvrent le mobilier et ses chaussures sont en quelque sorte la touche finale de ses tenues, tout comme le sont les bibelots et les luminaires choisis qui décorent la résidence. L’approche épurée et élégante de la décoration se transpose dans ses looks classiques et minimalistes.

Le style du chanteur-producteur-vigneron oscille entre les complets à la coupe impeccable, souvent taillés sur mesure, le combo chemises « propres » colorées et jean et les compositions plus décontractées aux couleurs neutres.

À la suite d’une fâcheuse séance de magasinage, Mario a eu recours aux services d’un styliste. « Il m’est arrivé de faire des erreurs de style par le passé. Je me rappelle entre autres une séance de magasinage qui s’est terminée avec l’achat d’un complet dont les pantalons étaient étroits. Le vendeur m’avait dit que c’était beau, mais avec le recul ça ne m’allait pas du tout ! C’est à ce moment que j’ai réalisé que c’est le pantalon droit qui me sied bien », raconte Mario.


À l’agenda de Mario

  • Il a produit le nouvel album country de Laurence Jalbert, Au pays de Nana Mouskouri.
  • Il lançait au printemps Désormais, un album hommage à Aznavour.
  • Il sera en tournée en mars, avril et mai 2020. Tous les détails sur son site mariopelchat.com.
  • C’est la période des vendanges au Domaine Pelchat Lemaître-Auger. Si vous êtes intéressés à donner un coup de main et à vivre l’expérience, téléphonez au 450 983-3752.
Chapeau STETSON<br />
Cardigano BOSS<br />
Pantalon CARHARTT chez L’ÉQUIPEUR
Photo Chantal Poirier
Chapeau STETSON
Cardigano BOSS
Pantalon CARHARTT chez L’ÉQUIPEUR

Si vous vendangez au Domaine Pelchat Lemaître-Auger, vous risquez de croiser Mario vêtu d’un look de ce genre. Alors que sa tenue est surtout utilitaire, entre autres ses bottes à cap d’acier, le vigneron se permet une touche stylée avec un beau cardigan en laine et un trilby en raffia. « La température est changeante à cette période de l’année, ce cardigan est parfait lorsqu’il fait frais », lance-t-il.

Chemise et veste PAUL CIOFFI<br />
Pantalon HUGO BOSS<br />
Chaussures CESARE PACIOTTI chez BROWNS
Photo Chantal Poirier
Chemise et veste PAUL CIOFFI
Pantalon HUGO BOSS
Chaussures CESARE PACIOTTI chez BROWNS

« Pour mon hommage à Charles Aznavour, je ne pouvais faire autrement que de composer un look qui s’inspire de son style. J’ai donc fait faire une chemise à col mao et une veste en jacquard que j’ai agencée à un pantalon tuxedo », explique le chanteur.

Gilet CLAIRE LEMAÎTRE-AUGER
Photo Chantal Poirier
Gilet CLAIRE LEMAÎTRE-AUGER

« Claire m’a fait ce gilet en alpaga à nos débuts. Je le garde précieusement, car il me rappelle de si bons souvenirs », confie Mario. À quoi répond Claire, « je ne peux pas croire qu’il le porte encore, c’est une vieille affaire », dit-elle humblement.

Chemise BUGATCHI<br />
Jean DIFFER<br />
Bottillons CESARE PACIOTTI chez BROWNS
Photo Chantal Poirier
Chemise BUGATCHI
Jean DIFFER
Bottillons CESARE PACIOTTI chez BROWNS

« J’ai choisi ce look lorsque j’ai chanté en duo avec Eric Lapointe cet été pour Le show de ma vie sur les plaines d’Abraham. Je savais bien qu’il serait habillé en noir et qu’il porterait sûrement du cuir, alors mon look devait être un complément. Une chemise à motif est toujours un bon choix quand tu portes des jeans », raconte Mario.

Chemise ELITE<br />
Veste ERMENEGILDO ZEGNA <br />
Jean DIFFER<br />
Chaussures CESARE PACIOTTI chez BROWNS
Photo Chantal Poirier
Chemise ELITE
Veste ERMENEGILDO ZEGNA
Jean DIFFER
Chaussures CESARE PACIOTTI chez BROWNS

« Lorsque je ne porte pas des couleurs foncées (noir ou bleu marine), j’opte pour des teintes pastel qui me donnent de l’éclat », dit Mario.

Chemise GAP<br />
Jean et bottillons DIESEL
Photo Chantal Poirier
Chemise GAP
Jean et bottillons DIESEL

« Je dirais que c’est mon look déglingué lorsque je vaque à mes occupations à la maison. J’aime particulièrement cette chemise, car c’est ma femme Claire qui me l’a offerte », précise-t-il.

4 questions mode à Mario

Votre femme, Claire Lemaître-Auger, est designer. Est-ce qu’elle s’implique beaucoup dans votre habillement ?

Photo d'archives, Agence QMI

Non. Elle ne me dit pas quoi mettre, mais au fil du temps, elle a contribué à ce que je me connaisse mieux. Désormais, je sais ce qui me va bien. Ce n’est pas inné de composer des agencements harmonieux. Il m’arrive de me questionner et elle me conseille, mais sans plus. Lorsque j’assiste à un gala, Claire m’accompagne et se fait une robe et je choisis quelque chose dans ma garde-robe afin que l’on soit assorti.

Pouvez-vous résumer vos choix de vêtements en quelques mots ?

Je dirai que j’ai un look assez classique. J’aime beaucoup les vestes bien taillées, car elles me siéent bien, sinon des chemises colorées ou à motifs coordonnées à un jean. Ma femme et moi partageons le goût pour les matières naturelles, telles que la laine, l’alpaga, la soie, le lin ou le cuir.

Avez-vous une tenue de scène signature ?

En règle générale, je porte très souvent du noir ou une couleur sombre. Par contre, lorsque mon spectacle est un hommage, alors je fais un clin d’œil à l’artiste. Pour Gilbert Bécaud, j’ai opté pour un complet bleu, une chemise blanche et une cravate à pois. Pour Charles Aznavour, c’est plutôt un smoking noir agencé à une chemise à col mao. J’aime beaucoup la beauté du ton sur ton.

Avez-vous un vêtement fétiche ?

Je n’ai pas de vêtement fétiche, par contre je suis accro aux chaussures. Pas autant que Céline, mais disons que j’en ai plusieurs paires. Je ne peux résister quand je vois un modèle particulier. J’aime dénicher la chaussure par excellence... et je les accumule. Elles sont rangées et à l’occasion, je vais piocher dans mes boîtes pour en ressortir une « vieille » paire qui est encore en parfait état, car j’y fais attention.

Ses bonnes adresses

  • Paul Cioffi