/misc
Navigation

La religion à l'école: une majorité de jeunes Américains prient toujours en contexte scolaire

La religion à l'école: une majorité de jeunes Américains prient toujours en contexte scolaire
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Si la Cour suprême a statué en 1962 que les administrations des écoles ou les enseignants ne devaient pas faire de prosélytisme, la religion n’en demeure pas moins présente dans la vie de beaucoup de jeunes Américains.  

En effet, même si le jugement semble clair sur le rôle des décideurs, on s’assure de protéger la liberté de chacun et de chacune de continuer à prier comme le permet le premier amendement. La limite est bien mince entre des étudiants qui se regroupent pour prier et des dirigeants qui les incitent à le faire. Un entraîneur d’une équipe de football a récemment été congédié pour avoir dirigé la prière en compagnie des joueurs de son équipe. Son statut, ni dirigeant de l’école, ni enseignant, ne le protégeait pas.       

Le Pew Research Center présente cette semaine les résultats d’une enquête qui indique que la religion est toujours présente à l’école pour 53 % des jeunes Américains.       

Comme la religion demeure une des clés essentielles à une bonne compréhension de la société américaine, j’ai pensé partager avec vous cette enquête.       

Les résultats de l’enquête varient en fonction d’un certain nombre de facteurs: le type d’école fréquentée (écoles privées ou publiques), la confession religieuse, la localisation de l’école, etc.       

Si la religion est encore présente dans de nombreuses institutions, elle ne l’est à peu près plus pendant les heures de classe. Les étudiants forment des groupes de prière ou encore la prière est effectuée avec des membres de leur équipe sportive.       

L’enquête précise aussi que de très nombreux Américains ne parlent que rarement de religion, certains n’abordent jamais le sujet avec leurs amis. Le Sud des États-Unis étant généralement associé à un taux de pratique religieuse plus élevé, on ne s’étonne pas d’y retrouver plus de jeunes qui abordent le sujet entre eux : « Adolescents in the South are particularly likely to talk to their friends about religion. About four-in-ten Southern teens (41 %) report doing so at least sometimes, while smaller shares in the West (31 %) and Northeast (29 %) say the same.”       

Je vous laisse ici le lien pour consulter l’enquête complète du Pew Research Center.