/entertainment/shows
Navigation

Québec dans le tordeur

La capitale sera au cœur de plusieurs sketches lors du spectacle 2019 Revue et corrigée présenté au Capitole

Les comédiens Suzanne Champagne et François Parenteau ainsi que Denise Filiatrault étaient à Québec mardi pour parler du spectacle Revue et corrigée. 
Photo Stevens LeBlanc Les comédiens Suzanne Champagne et François Parenteau ainsi que Denise Filiatrault étaient à Québec mardi pour parler du spectacle Revue et corrigée. 

Coup d'oeil sur cet article

Créée en 2005 par Denise Filiatrault, la toujours très attendue revue de fin d’année 2019 Revue et corrigée s’installe à Québec début janvier pour la première fois de son existence. La capitale sera d’ailleurs au cœur de plusieurs sketches.

Tenant l’affiche annuellement au Théâtre du Rideau Vert, Revue et corrigée est une tradition pour les Montréalais depuis 15 ans. Le spectacle a fait ses preuves devant 150 000 spectateurs. Une nouvelle mouture revient dans la métropole pour 37 soirs dès le 26 novembre, avant six représentations à Québec dès le 8 janvier.

«J’avais hâte que ça vienne à Québec, a commenté mardi la directrice artistique Denise Filiatrault, lors d’une conférence de presse au Capitole. Ça fait plusieurs années que je demandais pourquoi on ne le faisait pas ailleurs. Je crois que ça va plaire. Ça fonctionne depuis 15 ans à Montréal.»

Même si la quarantaine de sketches prévus ratissent large dans l’actualité nationale et internationale, les producteurs ont demandé à ce qu’on intègre cette année plus de numéros inspirés de l’actualité de la capitale.

Un spectacle festif

Avec Régis Labeaume et Catherine Dorion qui seront parodiés, on gage un petit deux qu’il sera question du troisième lien. Il pourrait aussi y avoir un clin d’œil aux frères Statsny.

« C’est un spectacle festif [...], grand public, qui ne s’adresse pas juste aux gens de Montréal », a soutenu mardi la metteuse en scène Nathalie Lecompte.

Le producteur Paul Dupont-Hébert compare le marathon qu’est Revue et corrigée à un « Bye Bye live », avec environ 80 personnages qui seront interprétés par cinq comédiens, soit les piliers de la revue Suzanne Champagne et Marc St-Martin, ainsi que Julie Ringuette, François Parenteau et Martin Vachon.

En raison des importants dispositifs scéniques, trois jours sont nécessaires pour faire le montage du spectacle. Le marathon d’écriture débute six mois avant les premières représentations, alors que plus de 60 costumes doivent être confectionnés en moins de cinq semaines. Puis, 120 heures de répétition sont ensuite au programme pour les comédiens.

Trump et Céline Dion

Parmi les sujets incontournables de 2019 qui seront revisités, on y trouvera l’environnement, la loi 21 et SNC-Lavalin, ainsi que des personnages tels Greta Thunberg, Donald Trump, Serge Fiori et Céline Dion, seul personnage qui revient chaque année depuis 15 ans.

« Cette année, on s’est dit que Céline, on l’avait assez fait. Mais elle fait toujours parler d’elle », a justifié la metteuse en scène.


♦ 2019 Revue et corrigée sera présenté au Capitole du 8 au 12 janvier 2020