/news/elections
Navigation

Commentaires sur le «blackface»: une candidate libérale s’excuse

Commentaires sur le «blackface»: une candidate libérale s’excuse
Photo d'archives Agence QMI

Coup d'oeil sur cet article

TORONTO | Une candidate libérale a dû s’excuser mercredi pour ses commentaires «insensibles» tenus à la fin du mois de septembre sur le scandale de maquillage de Justin Trudeau.

Ancienne député libérale et même ministre sous Paul Martin, Judy Sgro, qui tente de se faire élire dans Humber River-Black Creek a tenu le 28 septembre des propos qu’elle juge maintenant inappropriés.

En entrevue à la radio GBKM.FM, elle a d’abord souligné que le scandale avait eu lieu il y a 20 ans. Puis, elle a ajouté que pendant ses rencontres avec les citoyens, les membres de la communauté noire lui avaient dit à quel point ils «aimaient encore plus le premier ministre, qu'il voulait avoir un "blackface"». Elle a aussi souligné que c’était la faute des médias si le scandale avait suscité un tollé.

Mercredi, elle a présenté ses excuses sur les réseaux sociaux. «Les commentaires que j’ai faits [...] manquaient de sensibilité, a-t-elle dit. J’aurais dû faire mieux et je m’excuse.»

Judy Sgro a également reconnu que «l’historique du "blackface" est profondément raciste et clairement discriminatoire».

«Ce sujet a permis d’avoir une conversation importante dans notre pays et doit être traité avec beaucoup de sérieux et de sensibilité», a-t-elle ajouté.

Justin Trudeau s’est excusé à plusieurs reprises après que le magazine «Time» eut ressorti une photo de lui, datant de 2001, sur laquelle on le voit déguisé en Aladdin lors d’une soirée à la thématique des «Mille et une nuits». Il avait aussi reconnu qu’il s’était maquillé la figure de noir à une autre reprise.