/misc
Navigation

Rudy Giuliani magouilleur en chef?

Travailler pour Donald Trump en Ukraine afin de servir le pays ou des intérêts personnels?

Rudy Giuliani magouilleur en chef?
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Jusqu’à maintenant, nous nous intéressions au dossier ukrainien parce que la conversation entre Donald Trump et Volodymyr Zelenski permettait de croire que le président américain demandait à son interlocuteur d’enquêter sur un rival politique. Pour les démocrates de la Chambre, le vase débordait et on enclenchait l’enquête liée à la procédure de destitution.        

De nouvelles révélations permettent de croire qu’il y a bien plus que cette question politique au cœur des relations entre l’administration Trump et les dirigeants ukrainiens.        

Associated Press publiait récemment un article dont le contenu est accablant pour l’entourage du président américain. Alors que Rudy Giuliani séjournait en Ukraine pour exercer des pressions sur le gouvernement, d’autres proches de Donald Trump étaient sur place pour tenter de soutirer des avantages financiers de l’opération. Ils étaient appuyés par l’actuel secrétaire à l’Énergie Rick Perry.        

Rudy Giuliani magouilleur en chef?
AFP

Utilisant les démarches de Donald Trump et de Giuliani, des hommes d’affaires et des donateurs républicains manœuvraient pour déloger les dirigeants de la compagnie gazière Naftogaz, propriété du gouvernement ukrainien. Une fois installée la nouvelle direction, il aurait été possible de rediriger des contrats vers des alliés du président Trump.        

Les efforts de tout ce beau monde ont été contrecarrés par la défaite du prédécesseur de Volodymyr Zelenski, Petro Porochenko.        

Si Joe Biden est toujours embêté par les allégations de Donald Trump (pour l'instant rien ne vient appuyer les allégations du président), il est légitime de se demander si tout ce tourbillon autour des activités de Hunter Biden ne visait pas à détourner l’attention.        

Je vous laisse ici le lien pour le reportage complet des journalistes d’Associated Press.        

Pour découvrir d'autres caricatures de Dave Granlund, c'est par ici.