/news/elections
Navigation

Chicoutimi-Le Fjord: les adversaires de Valérie Tremblay dénoncent ses propos

Valérie Tremblay
Photo Courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

SAGUENAY – La candidate du Bloc québécois dans Chicoutimi-Le Fjord, Valérie Tremblay, qui a relayé de nombreux messages à caractère islamophobes sur Twitter dans les dernières années, a eu du mal à trouver les mots pour se défendre jeudi.  

TVA Nouvelles a questionné la candidate à la suite des révélations de notre Bureau d’enquête

Visiblement nerveuse, Valérie Tremblay a justifié les propos qu’elle a relayés sur son compte Twitter en affirmant qu’elle est d’abord et avant tout laïque et féministe, ce qui n’a pas convaincu certains de ses adversaires politiques. 

«Être féministe, ça n’engage pas nécessairement à dire n’importe quoi sur n’importe quelle minorité, a notamment commenté le candidat néo-démocrate Stéphane Girard. Je suis extrêmement déçu, parce que le Bloc québécois est censé être un parti sérieux.» 

Le candidat du Parti populaire du Canada, Jimmy Voyer, croit même que Valérie Tremblay devrait se retirer de la course. 

Son adversaire du NPD a aussi indiqué que le chef du Bloc, Yves-François Blanchet, avait un sérieux travail à faire. 

À ce sujet, M. Blanchet dit avoir parlé aux candidats qui ont partagé des messages inappropriés sur les réseaux sociaux et que ces derniers se sont excusés. Yves-François Blanchet s'excuse lui-même auprès de tous les Québécois.