/sports/football/alouettes
Navigation

Ne pas lever le pied

L’équipe montréalaise a encore des chances mathématiques de remporter le titre de la section Est

SPO-ALOUETTES-STAMPEDERS
Photo Agence QMI, Joël Lemay Le quart-arrière Vernon Adams n’a pas l’intention de prendre les choses à la légère.

Coup d'oeil sur cet article

Avec une participation aux éliminatoires en poche, les Alouettes amorcent le dernier droit de leur calendrier régulier samedi avec l’idée de se battre pour le titre de la section Est de la Ligue canadienne.

Sur papier, ce n’est pas impossible. Les Alouettes (16 points) doivent remporter leurs quatre derniers matchs, en souhaitant que les Tiger-Cats de Hamilton (24 points) perdent leurs trois derniers duels. Par contre, de la façon dont les Tiger-Cats livrent la marchandise depuis deux mois, les espoirs montréalais sont très minces.

Dans la réalité, l’équipe d’entraîneurs des Alouettes cherche une façon de garder ses joueurs motivés et engagés pour finir la campagne en force.

« Ce que Khari (Jones) nous a dit au cours de la semaine, c’est de ne pas être satisfait par ce que nous avons accompli, a souligné le quart Vernon Adams fils. Oui, on a une place assurée dans les éliminatoires, mais on a encore une chance de remporter le titre de la section Est.

On va contrôler les choses qu’on peut. Gagner un match à la fois. »

Prêts pour la tempête

Lorsque l’on consulte les conditions météorologiques de Winnipeg, il est possible que la rencontre Alouettes-Bombers se déroule sous la neige. Entre 10 et 15 centimètres de neige étaient attendus jeudi et vendredi.

Cela signifie que la stratégie des Alouettes pourrait changer si le vent et la neige se mettaient de la partie. Le jeu au sol pourrait donc être un facteur important dans cette rencontre.

« Il y a une possibilité que ça arrive, a précisé l’entraîneur-chef Khari Jones. On va évaluer comment la météo se présentera au moment du match. On va souhaiter qu’on puisse passer le ballon de façon adéquate. »

Pour sa part, Adams fils n’est pas effrayé par une météo qui pourrait être capricieuse.

« J’ai joué quelques matchs à Eastern Washington (Spokane), dont certains en éliminatoires, au cours de ma carrière dans la NCAA. J’avais dû composer avec cet élément, a-t-il mentionné. Je ne peux pas dire que j’aimais cela. C’était un beau défi. »

Pas de transaction

L’heure limite des transactions dans la LCF est passée. Les Alouettes ont décidé de ne pas bouger.

« On n’a pas eu vraiment de discussions, a indiqué Khari Jones. On est contents de l’endroit où nous sommes à l’heure actuelle.

Je suis heureux des joueurs que nous avons sous la main et de ceux qui s’entraînent avec nous. Tous les remplaçants ont répondu présents lorsqu’ils ont été appelés en renfort. »

On l’a constaté lors de la victoire contre Calgary, où plusieurs joueurs sont tombés au combat. Malgré tout, les Alouettes sont parvenus à remporter la victoire grâce à la contribution de tout le monde.


♦ Chris Ackie effectuera un retour au jeu à la position de secondeur après une absence de quatre rencontres. Quant à Chris Matthews, Jones jongle encore avec la possibilité de le faire jouer en raison du ratio. Si on se fie à l’entraînement de jeudi, il y a de bonnes chances de le voir en uniforme.

♦ C’est Jeremiah Johnson qui a pris la majorité des répétitions au poste de porteur de ballon, jeudi. Jones voulait alléger la charge de travail de William Stanback, qui s’est blessé légèrement durant l’entraînement de mercredi.