/sports/hockey/canadiens
Navigation

Le meilleur de Drouin

Le meilleur de Drouin
Photo Martin Chevalier

Coup d'oeil sur cet article

Il y a un an, le joueur du match portait une immense cape, à la Game of Thrones, dans le vestiaire du Canadien. Cette année, c’est une épée qu’on remet à celui qui hérite du titre de joueur le plus utile de la rencontre.

Jonathan Drouin a reçu ce premier hommage cette saison. Même si le Canadien avait gagné 6 à 5 en tirs de barrage contre les Maple Leafs à Toronto, on n’avait pas encore amorcé cette tradition.

« C’est encore Shea [Weber] qui a trouvé ça, mais j’imagine qu’il ne l’avait pas obtenu à temps », a répliqué Drouin avec le sourire.

Face aux Blues, Drouin a marqué le deuxième but des siens en déjouant Jordan Binnington d’un tir précis à la fin du premier tiers. Le numéro 92 a terminé la rencontre avec un but, une passe, quatre tirs et un dossier de + 1 en un peu plus de 14 minutes. Il a aussi poursuivi à cinq sa série de matchs avec au moins un point en ce début de saison.

Après la rencontre, Claude Julien a souligné le travail de son ailier gauche.

« Au moment où on se parle, Jonathan joue probablement son meilleur hockey depuis qu’il est avec nous. Il joue avec beaucoup de confiance et d’énergie. Il montre le chemin à suivre. Ce n’est pas ses coéquipiers qui le rendent encore meilleur, c’est lui qui rend ses coéquipiers meilleurs. C’est bon signe pour nous. »

« Il a du crédit pour ça, a poursuivi Julien. Il n’a pas connu un camp facile, mais il s’est bien ajusté depuis le début de la saison. Nous recevons un très bon rendement de lui. C’est pour cette raison que je n’ai pas touché à ce trio depuis le début de l’année [Drouin-Kotkaniemi-Armia]. Ils produisent et ils ont une bonne chimie. Mais nous avons joué seulement cinq matchs. Ça ne veut pas dire qu’on ne fera pas de changement. »

Les bons ajustements

Sur le plan de la confiance, le CH a signé une grosse victoire en défaisant les champions en titre de la Coupe Stanley. Pour Julien, ce gain s’expliquait également par une meilleure cohésion entre ses attaquants et ses défenseurs.

« C’était l’un de nos bons matchs cette année contre une bonne équipe, a-t-il noté. Nous sommes restés patients et nous avons joué de la même façon pendant 60 minutes. Nous avons regardé des vidéos et nous avons fait les bons ajustements. Nous voulions jouer d’une façon un peu plus serrée et notre jeu de transition était mieux. J’espère que les gars ont pris confiance et qu’ils feront la même chose au prochain match. »