/news/green
Navigation

Tempête de neige: l’état d’urgence est déclaré au Manitoba

Coup d'oeil sur cet article

WINNIPEG | L’état d’urgence a été décrété au Manitoba pour permettre au fournisseur d’électricité Manitoba Hydro de rétablir rapidement le courant aux dizaines de milliers d’abonnés affectés par les dommages causés par une importante tempête de neige précoce. 

Depuis vendredi, jusqu’à 70 cm de neige sont tombés dans certaines régions de la province, sans compter la pluie verglaçante observée par endroits. La dépression en provenance du Colorado a causé beaucoup de dommages, notamment aux lignes électriques, obligeant plusieurs fermetures d’écoles vendredi et provoquant plusieurs accidents sur les routes. 

Dimanche, en milieu d’après-midi, plus de 31 000 abonnés à travers la province étaient encore sans électricité. Samedi matin, les pannes affectaient plus de 50 000 foyers. Vendredi après-midi, ils étaient environ 100 000 sans électricité. 

«Il est clair que les efforts considérables déployés pour rétablir le courant et que d’autres activités se poursuivront pendant un certain temps, a déclaré par communiqué le premier ministre Brian Pallister, dimanche. L'état d'urgence contribuera à cet effort.» 

Cette initiative de la part du gouvernement permettra à Manitoba Hydro «d'invoquer des clauses d'aide mutuelle avec les services publics voisins pour obtenir l'assistance nécessaire pour le rétablissement des services», est-il mentionné dans le même communiqué. Dimanche, Manitoba Hydro avait déjà sollicité l’aide de l'entreprise ontarienne Hydro One, Minnesota Power et Sask Power afin d’obtenir, entre autres, des tours de transmission, des poteaux de distribution et du matériel électrique spécialisé, ainsi que des équipes pour les travaux. 

Privées de courant depuis plusieurs heures, des communautés autochtones de la région d’Interlake se préparaient à évacuer leurs résidents dimanche, ont rapporté des médias locaux. 

En plus des pannes de courant, plusieurs routes ont été affectées par la tempête. 

«Au plus fort de la tempête, un peu plus de 2700 kilomètres de routes provinciales ont été fermés, a souligné le gouvernement, dimanche. La plupart sont rouvertes, mais les automobilistes sont invités à limiter les déplacements non essentiels dans les zones non encore dégagées pour aider au déblaiement de la neige lors des interventions d'urgence.» 

En outre, avec les températures prévues qui oscilleront entre 0 et 4 degrés au cours des prochains jours et la fonte qui aura lieu dans les régions où les précipitations étaient sous forme de neige, les autorités surveillent de près le niveau des plans d’eau. Le canal de dérivation de la rivière Rouge a notamment été activé la semaine dernière en prévision de la tempête et restera en fonction jusqu’à la fin octobre. 

Les niveaux de plusieurs rivières, lacs et ruisseaux étaient à la hausse dimanche, et des inondations localisées étaient envisagées, notamment dans les basses terres.

La fonte progressive due aux températures juste au-dessus de zéro et l’absence de pluie prévue au cours des prochains jours pourraient toutefois réduire les risques d’inondations, ont souligné les autorités en après-midi, dimanche.